Economie

Comment réussir à amoindrir vos charges fiscales ?

Un citoyen responsable doit régulièrement honorer ses obligations de contribuable pour éviter de s’exposer à des pénalités. Cela représente un acte civique qui participe au bon fonctionnement de la nation. Toutefois, la grande majorité des contribuables souhaitent pouvoir réduire considérablement leur impôt dû. Certains investissements financiers et immobiliers permettent de relever ce challenge. Ils se révèlent sans risque et ne vous exposent pas à des pénalités et sanctions. Découvrez dans cet article quelques astuces qui vous aideront à optimiser légalement votre fiscalité.

Les investissements financiers

Certaines opérations spécifiques vous permettent d’obtenir une réduction sensible de votre impôt sur les revenus. Prenez toujours le temps de bien calculer votre charge fiscale pour bien choisir les investissements à réaliser pour l’amortir considérablement.

Le plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Cette solution reste la meilleure astuce pour une défiscalisation en toute sérénité. La plupart des contribuables l’ignorent ! Le PERP représente un placement effectué dans le cadre de la préparation de la retraite. Cet investissement vient systématiquement en déduction de votre revenu imposable. Cela vous permet de baisser le montant de l’impôt à supporter. Ne perdez pas de vue que les fonds cotisés sur la base de ce contrat restent inaccessibles sur une certaine période. Vous pouvez les retirer après votre départ à la retraite. Le PERP reste tout de même très intéressant, car un impôt payé ne se récupère jamais !

Les fonds d’investissement de proximité (FIP)

La loi vous autorise aussi à soutenir des PME françaises non cotées en contrepartie d’une réduction d’impôts. Un fonds d’investissement de proximité permet d’aider financièrement une structure dont les activités s’avèrent lucratives. Avec une telle option, vous pouvez espérer un rendement périodique assez intéressant. Toutefois, les FIP restent risqués. Rien ne garantit la rentabilité et la performance de ladite société. Pour minimiser les incertitudes, confiez la sélection des entreprises à financer à des spécialistes. Leurs expertises et leurs expériences vous permettront de réaliser un investissement productif. Cherchez également à diversifier les titres détenus. Avec les fonds d’investissement de proximité, vous pourrez obtenir un abattement d’impôt susceptible d’atteindre 18 % du montant engagé. La loi plafonne cette opération à 2 160 €€ pour un sujet seul et 4 320 €€ pour un couple.

Les services à la personne

Ce dispositif figure parmi les techniques de défiscalisation les plus exploitées. Il permet à un nombre sans cesse croissant de contribuables d’obtenir une baisse sensible de leur impôt dû. Le principe se révèle assez simple et pratique. Vous recrutez un employé à domicile comme une femme de ménage, une nounou, un cuisinier, etc. Vous bénéficiez alors d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Celui-ci reste dans la limite de la dépense exécutée dans ce cadre et ne peut excéder 12 000 €€ annuellement. La loi prévoit une majoration de 1 500 €€ dans certaines conditions non cumulatives. Dans ce cas, le plafond ne peut dépasser 15 000 €€. Vous en profitez si :

  • vous gérez un enfant à charge ;
  • vous hébergez un membre du foyer ou un ascendant de plus de 65 ans.

Le Girardin industriel

La dernière solution financière consiste à investir en outremer pour soutenir une activité économique dans le but de dynamiser ces territoires. Le dispositif instauré par le Girardin industriel prévoit une réduction d’impôt égale au montant engagé. Vous obtenez donc un abattement systématique sur votre charge fiscale. Restez tout de même exigeant dans la mise en œoeuvre de cette solution. Cet investissement présente des risques plus ou moins importants. La prudence recommande de ne pas y engager des fonds très considérables. Vous pouvez subir de grosses pertes. Une requalification fiscale de l’opération peut aussi intervenir si celle-ci ne se déroule selon les exigences législatives.

Les investissements immobiliers

Le principe reste assez simple. Vous réalisez des investissements spécifiques pour obtenir suffisamment de réductions d’impôt capables de compenser ou de baisser considérablement vos charges dues.

L’investissement en location meublée non professionnelle : le Censi Bouvard

Cette solution s’utilise généralement pour générer des revenus grâce au mécanisme de l’amortissement comptable. Mais, elle représente aussi un investissement malicieux qui permet d’obtenir une réduction d’imposition. Ce dispositif vous exonère de tout risque locatif lié à votre engagement immobilier. Il prévoit la signature d’un bail commercial avec le gestionnaire de la résidence acquise. Pour réellement profiter de cette astuce, misez sur les EHPAD et les résidences étudiantes. Le positionnement sur le segment touristique et les appartements d’affaires reste assez risqué. Pour bénéficier du dispositif Censi Bouvard, l’investissement en location meublée non professionnelle doit intervenir sur du neuf. Vous obtenez alors une réduction d’imposition de 11 % du montant engagé dans cette activité. Cet abaissement fiscal demeure valable sur une période de 9 ans. La loi vous laisse la possibilité de reproduire une opération pareille si vous souhaitez continuer à profiter de cet avantage.

La loi Pinel

Ce dispositif reste très prisé par les contribuables désireux de souffler fiscalement. Il permet de bénéficier d’une importante réduction dont le taux progressif peut atteindre 21 %. Vous devez impérativement acquérir un bien neuf conforme aux normes RT2012 pour en profiter. La règlementation exige aussi sa mise en location sur une période qui varie de 6 à 12 ans. Le taux d’abattement dépend essentiellement du montant engagé et de la durée de détention du bien concerné. Son récapitulatif se présente dans le tableau ci-dessous :

Durée de détention Réduction d’impôts
6 ans 12 %
9 ans 18 %
10 ans 19 %
11 ans 20 %
12 ans 21 %

Un contribuable avec une charge fiscale annuelle de 5000 € pourra amortir son impôt dû avec un investissement minimal de 250 000 €. Sur une période de 9 ans, il réussira légalement à ne presque rien payer.

La loi Malraux

Les dispositions de cette règlementation restent peu connues des contribuables. Celle-ci permet d’acquérir des biens spécifiques en centre-ville. Les éléments achetés doivent se trouver dans des secteurs sauvegardés. Ils représentent des sites classés avec des prix assez élevés et une valeur patrimoniale indéniable. En réalisant un investissement prévu par la loi Malraux, vous pouvez récupérer 30 % du montant des travaux engagés pour la réhabilitation ou la rénovation dudit bien. Cela peut s’effectuer dans la limite de 100 000 €€ par an. La législation autorise son étalement sur les 3 premières années du projet. Si vous disposez suffisamment de liquidité, vous décidez du montant de l’investissement et de la rénovation en fonction de l’abaissement d’impôt dont vous rêvez. Ne perdez toutefois de vue la rentabilité de l’opération initiée. Avec des travaux estimés à 70 000 €€, vous pouvez espérer un abattement fiscal de 7 000 €€ sur une période de trois ans consécutifs. Vous avez la possibilité de renouveler un tel investissement pour continuer à en bénéficier.

En définitive

Vous pouvez exploiter différents dispositifs légaux pour obtenir d’importantes réductions d’impositions sur des années consécutives. Pour la réussite d’une telle opération, vous devez véritablement synchroniser vos investissements de manière à pouvoir atteindre le montant d’abattement espéré pour vous retrouver avec une charge fiscale annuelle insignifiante.

Techniquement, vous pouvez parvenir à ne plus payer d’impôt sans violer la loi. Toutefois, cela exige une organisation et une coordination assez importantes. Dans un premier temps, vous calculez approximativement votre impôt dû. Ensuite, vous identifiez les investissements que vous pouvez réaliser pour obtenir des abattements fiscaux. Ne vous contentez pas d’une seule solution. Cela pourrait se révéler insuffisant. Cumulez plutôt les stratégies et restez vigilant pour les renouveler au moment idéal pour atteindre les objectifs prévus. N’oubliez pas aussi de prendre en compte les éventuels changements apportés par les lois fiscales en mutation continuelle.

Pour parvenir à ne plus payer légalement d’impôt, vous devez disposer suffisamment de moyens financiers pour investir à votre convenance. Dans le cas contraire, l’absence de financement pourrait vous limiter et compromettre vos ambitions. Sans liquidité, vous ne pourrez pas exécuter le plan d’investissement mis en place. Les banques pourraient rejeter vos demandes de crédit.

Vous pouvez techniquement et légalement réaliser votre rêve de ne plus avoir à payer des impôts. Mais, cela ne pourra pas se pérenniser durant toute votre vie. Forcément, vous vous retrouverez  avec une charge fiscale à solder au cours de certaines années. Mais, vous parviendrez tout de même à réduire considérablement celle-ci. Pour espérer relever votre challenge, vous pouvez recourir à l’assistance d’un spécialiste compétent et expérimenté dans la mise en œoeuvre des techniques de défiscalisation. Ce professionnel indépendant vous guidera et vous aidera à mieux élaborer votre projet. Il vous fournira des conseils pour éviter que vous tombiez dans les écueils de la loi.

Montre plus

Erwan

Un vrai Breton ! J'habite Brest et je suis issu d'une famille très attachée à la Bretagne. Avec mon frère, nous avons décidé de lancer ce site d'actualité mettant en avant notre belle région !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer