Economie

Effectuer les meilleurs investissements possible : Comment y parvenir

Pour réaliser les meilleurs investissements possible, vous devez connaître la définition d’un bon placement. Ce dernier doit produire un bon niveau de profit, capitalisé ou directement reversé. Étant donné que de nombreux paramètres entrent en jeu, visualiser cette rentabilité peut s’avérer complexe. Les principaux facteurs incluent notamment le risque, la durée, la fiscalité et le coût d’opportunité.

Une fois que vous comprenez les critères d’évaluation des investissements, vous pouvez mieux comparer diverses opportunités entre elles. L’étape de recherche d’informations est aussi essentielle pour obtenir des éléments de calcul fiables.

Que vous soyez tenté par l’immobilier, la bourse, les start-ups, etc. vous pouvez effectuer les meilleurs investissements possibles en utilisant les bonnes astuces. Continuez à lire pour découvrir comment y parvenir.

Connaître les critères d’évaluation des investissements pour effectuer les meilleurs placements

Effectuer les meilleurs investissements possible : Comment y parvenir ?Un certain nombre d’astuces existe pour vous aider à identifier les meilleurs investissements possibles. En allant sur le site goinsidercapital.com, vous allez trouver de nombreux conseils. Concernant l’évaluation des investissements, les mesures courantes incluent le rendement annuel brut, le rendement net de frais et le taux de rendement interne.

Rendement annuel brut

Cette mesure s’utilise dans de nombreux investissements, notamment les fonds communs de placement ou l’immobilier. Le taux de rendement annuel brut s’obtient en divisant le bénéfice avant déduction des impôts et des dépenses par le prix actuel de l’investissement.

Vous pouvez vous en servir pour comparer les rendements de divers types de placements, comme les obligations, les fonds communs de placement et les biens locatifs.

Rendement net de frais

Ce taux de rendement soustrait les divers frais de gestions et les charges fiscales relatifs à l’investissement. Dans le cas d’un investissement locatif par exemple, ces coûts concernent les dépenses d’entretien, les assurances et les impôts fonciers. Ainsi, la différence entre les rendements bruts et nets peut s’avérer très importante.

Le Taux de Rendement Interne ou TRI

Cette mesure s’avère très efficace pour comparer les opportunités d’investissement qui à priori n’ont rien en commun. Un peu plus complexe, son calcul intègre les flux de trésorerie et leurs dates respectives pour obtenir des valeurs actuelles.

Toujours connaître le taux de rendement net de frais avant de se lancer

Le TRI représente la mesure la plus adaptée lorsque vous désirez réaliser un placement sur le long terme, comme un investissement immobilier locatif avec emprunt. Si vous voulez effectuer des placements en cash sur des produits bancaires, le rendement annuel net de frais peut suffire. Peu importe le type d’opportunité que vous souhaitez saisir, référez-vous le plus souvent à cette mesure.

Vous devez aussi tenir compte du taux d’inflation au moment de juger la rentabilité d’un placement. Si l’augmentation du niveau général des prix dépasse le taux d’intérêt de votre investissement, cela signifie que vous perdez de l’argent. La méthode de calcul utilisée pour le livret A et le livret Développement Durable ne prend pas en compte cet aspect. Ainsi, vous obtenez au final une rentabilité réelle négative.

Bien comparer les opportunités financières pour saisir la plus intéressante

Connaître les taux de rentabilité nets de deux opportunités ne suffit pas pour les comparer. Vous devez aussi incorporer le facteur risque, la durée, la fiscalité et le coût d’opportunité.

Le risque

Prendre un risque ne constitue pas forcément une mauvaise décision en matière d’investissement. Les placements sur lesquels vous doutez de pouvoir gagner à 100 % s’avèrent souvent plus rémunérateurs. De même, un placement bancaire de type Livret A qui offre moins de bénéfice qu’un produit structuré n’est pas forcément désavantageux.

Pour savoir si deux investissements possèdent le même niveau de risque, estimez simplement la perte en capital maximale d’une année à l’autre. Vous devez aussi garder cet aspect en tête et prendre le temps d’évaluer son importance avant de choisir un investissement donné.

En outre, mutualiser les risques dans votre portefeuille d’investissements constitue un point essentiel pour réaliser les meilleurs placements possibles. Si vous avez déjà mis votre argent dans un type de placements ou sur un marché spécifique, le mieux c’est de miser sur un style d’opportunité différent.

La durée

La durée de l’investissement constitue aussi un facteur clé pour trancher lorsque vous hésitez entre deux opportunités financières. Même si ces derniers offrent un taux de rendement net identique, vous ne pouvez pas les comparer si le premier va sur 10 ans, et le second sur seulement 3.

Un investissement long dans l’immobilier monopolise votre capital ou votre épargne régulière. Tandis que déposer vos économies sur un livret A vous permet d’y accéder à tout moment. En matière de temps, aucune durée n’est préférable à une autre. Un placement qui dure plus longtemps est généralement plus rémunérateur. Il mérite donc absolument le détour si vous ne comptez pas utiliser les fonds investis prochainement.

La fiscalité

Deux placements financiers similaires ne vont pas forcément impliquer les mêmes charges fiscales. Un investissement qui coûte cher en termes d’imposition peut très vite perdre son attrait. Certaines belles opportunités présentant des rendements intéressants peuvent faire l’objet d’une taxation équivaut à près de la moitié de vos gains.

Ainsi, lorsque vous effectuez des simulations sur internet pour dénicher les meilleurs investissements possibles, rassurez-vous de l’inclusion de la charge d’impôt.

Le coût d’opportunité

Tenir compte de l’impact sur le patrimoine pour bien choisir ses investissements

Le coût d’opportunité d’un investissement représente les bénéfices que vous pourriez obtenir en plaçant votre argent dans un projet alternatif. En immobilisant vos ressources, vous vous privez en effet des gains de toute autre affaire intéressante. Évaluer ce coût de renoncement vous permet de mieux comprendre la pertinence de votre décision d’investissement pour choisir celle qui semble la plus rentable.

Ce coût peut souvent s’avérer difficile à quantifier, car étroitement lié à la façon dont vous valorisez le temps et d’autres grandeurs comme le risque en unités monétaires. Face à deux fonds actions poursuivant le même indice de référence, vous devez choisir celui avec le meilleur track record net de frais de gestion.

Tenir compte de l’impact sur le patrimoine pour bien choisir ses investissements

En fonction de leur valeur, certains placements financiers vont mieux s’insérer dans votre patrimoine que d’autres. Une opportunité peut s’avérer hyper rentable, mais complètement déséquilibrer vos finances. Vous devez donc commencer par évaluer votre budget d’investissement et vous assurer de protéger vos arrières avec une épargne de précaution.

Les meilleurs investissements ne sont pas seulement les plus rentables, mais doivent aussi vous laisser une marge de manœuvre pour agir en cas d’imprévus. L’épargne de précaution constitue d’ailleurs la première étape préalable à l’évaluation des différentes opportunités financières.

Rechercher des informations sur une opportunité avant d’effectuer des placements

Toute personne qui désire effectuer les meilleurs investissements possible doit maîtriser le milieu dans lequel il s’aventure. C’est une règle valable que vous soyez tenté par l’immobilier locatif, la bourse, les start-ups, etc.

Investissement immobilier, les techniques pour identifier une bonne opportunité

Avant de vous lancer dans l’investissement immobilier, investiguez sur la ville, le quartier et les tendances d’évolutions entre autres. Une bonne affaire immobilière se distingue par un prix bien en dessous du marché et un bon emplacement géographique. N’hésitez pas à consulter le prix d’autres biens qui se trouvent dans le même quartier sur des sites d’annonces immobilières.

Pour trouver la meilleure affaire dans l’immobilier :

  • Créez un réseau via le bouche-à-oreille en parlant avec votre courtier ou votre agent immobilier, un concierge, des artisans, des architectes ou encore votre notaire ;
  • Assistez à des ventes aux enchères immobilières pour trouver une multitude de biens atypiques ;
  • Évitez d’acheter au prix du marché, mais plutôt en dessous ;
  • Ne craignez pas les biens immobiliers qui nécessitent des travaux de rénovation, car ils constituent généralement de bonnes opportunités.

Astuces pour optimiser ses placements en bourse

La bourse représente un univers plein d’opportunités lorsque vous adoptez les bonnes règles de placement. Pour réaliser les meilleures affaires, vous devez :

  • Acheter et vendre avec parcimonie afin de limiter les frais et d’améliorer la performance ;
  • Considérer les stratégies de rupture et d’innovation pour anticiper les mouvements boursiers, ne pas vous limiter aux courbes historiques ;
  • Prendre du temps, même lorsque la tendance semble en votre défaveur, car vous ne perdez rien tant que vous n’avez pas vendu
  • Garder à l’esprit que l’effet de levier augmente aussi bien les potentiels de gains que de pertes ;
  • Placer uniquement les fonds dont vous n’avez pas besoin à court terme ;
  • Diversifier les investissements de sorte à bien mutualiser les risques.

Conseils pour effectuer les meilleurs placements dans les startups

Les start-ups constituent une bonne idée de placement, à cause de la rentabilité directe et de la réduction d’impôt pour cause d’investissement. Lorsque vous pensez avoir déniché la perle rare, vous n’êtes jamais à l’abri d’une soudaine perte de votre capital. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez :

  • Vérifier que l’équipe composant la société possède des compétences diverses, peut s’adapter aux changements et maîtrise suffisamment le secteur d’activité ;
  • Considérer la taille du marché, la demande présente, son attractivité et sa compétitivité ;
  • Évaluer la capacité de la jeune entreprise à accroître ses revenus tout en réduisant ses dépenses pour générer du profit ;
  • Juger la pérennité du modèle économique qui inclut notamment les perspectives de plus-value, la durée de vie, la maturité du marché et le timing.

En définitive, saisir les bonnes opportunités financières nécessite un véritable travail en amont. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à solliciter les conseils de professionnels, ou même à suivre une formation spécialisée.

Montre plus

Articles Liés

Fermer