Bretagne

Anne de Bretagne : que retenir de sa vie ?

Au moyen-âge, lorsqu’une femme accédait au rang de reine, son rôle était de deux ordres. D’abord elle devait arranger des mariages opportuns, puis donner au moins un héritier au Roi.

Cependant, il n’était pas rare d’assister à la répudiation de certaines reines incapables d’accoucher d’enfant mâle. Parmi elles, figure Anne de Bretagne dont l’histoire a particulièrement marqué les esprits.

Brève présentation d’Anne de Bretagne

Née dans une famille noble, Anne de Bretagne reçut une éducation ferme sous le regard de ses parents et de sa marraine. Très jeune, elle fut l’objet de compromis politique, et son père la promit à un prince d’Europe. Pour gagner le cœur de la promise, les prétendants devaient assurer quelques besoins du royaume. De façon concrète, le futur gendre avait pour obligation d’apporter :

  • une aide financière ;
  • une assistance militaire ;
  • et tout besoin d’ordre matériel.

Les conditions posées par le père d’Anne ne plurent pas au roi de France, et une guerre éclata entre les deux. La France ayant emporté la victoire, le Duc François II n’eut pas d’autre choix que de renoncer à ses ambitions. Anne de Bretagne fut alors donnée en mariage à l’âge de 13 ans à Charles VIII, roi de la France.

Anne de Bretagne : épouse de Charles VIII

Contre toute attente, Anne devint la bien-aimée et la protégée de son époux, choyée et à l’abri du besoin. Comme on pouvait s’y attendre, les enfants d’Anne de Bretagne étaient attendus, car son rôle était de donner des héritiers au roi. Heureusement, elle conçut très vite et donna naissance à son premier fils : Charles-Orland.

C’est avec joie que tout le royaume accueillit l’arrivée de l’héritier. En l’espace d’un an, la reine tomba à nouveau enceinte, mais elle n’eut pas le bonheur de porter l’enfant dans ses bras. En effet, le petit François mourut dans le sein maternel, peu avant le terme de la grossesse. Le troisième enfant du couple royal fut une fille qui mourut aussi peu après sa naissance. 

Malheureusement, les tragédies s’enchainaient pour le couple qui assistait encore à la mort de leur premier fils. Ayant contracté une rougeole à l’âge de 3 ans, ce dernier ne survécut pas aux nombreux soins qui lui ont été prodigués.

Malgré la douleur de ces nombreuses pertes, Anne essaya à nouveau de donner des héritiers au Roi. Hélas ! La chance n’était pas de son côté. Les trois enfants qu’elle eut par la suite ne vécurent pas longtemps non plus. En avril 1498, le Roi Charles VIII quitta également ce monde, laissant Anne veuve et sans enfants.

Anne de Bretagne : épouse de Louis XII

Après la mort de Charles VIII, Louis d’Orléans prit le trône et épousa Anne qui devint une fois de plus Reine de France. Leur premier enfant était une fille nommée Claude. Ce fut l’un des rares enfants d’Anne qui vécurent sur de longues années.

Après la naissance de Claude, la Reine connut une longue période (09 ans) de fausses couches et de mort-nés. En 1510, elle eut une autre fille, Renée, qui vécut aussi longtemps : 65 ans. Le dernier enfant de la Reine fut encore un garçon qui mourut très tôt. Malade et affaiblie, Anne de Bretagne mourut aussi en 1514.

Montre plus

Articles Liés

Fermer