Idées

Achat de voiture électrique : avantages et inconvénients du passage à l’électrique

Les ventes de véhicules rechargeables ont quadruplé en Bretagne en 2020. Cela représente un tournant dans cette péninsule vallonnée de l’extrême ouest de la France. Et vous en profitiez pour vous offrir votre premier bolide électrique ! Découvrez les atouts et les limites liés à un tel choix.

Un confort exceptionnel

Femme rechargeant sa magnifique voiture électriqueUne voiture électrique se démarque des modèles thermiques par un fonctionnement entièrement silencieux. Le moteur n’émet aucun bruit. Ce type de véhicule se conduit avec un véritable bonheur. Une ambiance chaleureuse et reposante règne dans l’habitacle. Cela optimise le plaisir d’écoute de vos morceaux musicaux préférés. Une session d’essais suffit pour lever les freins à l’achat d’une électrique.

Ce modèle de voiture reste également très prisé en raison de sa fiabilité. Un tel véhicule peut donc parcourir des centaines de milliers de kilomètres sans aucune défaillance. Il garantit un excellent confort tout au long de chaque trajet. Vous arrivez à destination sans la moindre fatigue.

En Bretagne, la Renault Zoe reste le modèle le plus vendu. Les acheteurs de cette région s’intéressent également à la Peugeot 208 rechargeable. La Model 3 du constructeur américain Tesla a réussi à s’imposer en Ille-et-Vilaine. Les voitures électriques et hybrides représentent le cinquième du parc de véhicules neufs de cette localité.

Un faible impact environnemental

Le passage à l’électrique permet de réduire considérablement votre empreinte écologique. Ce type de véhicule n’émet quasiment pas de polluants chimiques. Vous ne rejetez pas de gaz à effet de serre dans la nature lors de vos déplacements. Rouler en voiture rechargeable en Bretagne constitue donc un choix citoyen. Cela contribue énormément à l’amélioration de la qualité de l’air dans la péninsule vallonnée.

Acheter un véhicule électrique vous met à l’abri des restrictions de circulation en cas de pic de pollution. Vous devez simplement vous munir d’une vignette Crit’Air verte pour voyager en toute quiétude sur l’ensemble du territoire national. Quelques études ont révélé que ces modèles rechargeables émettent de fines particules. Les investigations se poursuivent pour appréhender leur nocivité.

Des économies conséquentes

Les frais de fonctionnement d’une voiture rechargeable restent très en deçà de ceux des engins thermiques. Ainsi, rouler avec un tel équipement coûte approximativement 2 € sur une centaine de kilomètres. La facture grimpe à 8, 5 € pour un véhicule diesel. Vous déboursez 11,5 € si vous utilisez plutôt un modèle à essence.

Ces économies deviennent nettement plus intéressantes lorsque vous produisez votre propre énergie. Faites preuve de vigilance si vous recourez aux bornes payantes. Évitez les réseaux de recharge qui pratiquent des prix dissuasifs. Par ailleurs, une voiture électrique nécessite très peu d’entretien. Vous devez simplement remplacer périodiquement les essuie-glaces, les pneus, etc. Quant aux freins, ils s’usent moins vite grâce aux systèmes de récupération d’énergie.

Des performances surréalistes

Les voitures électriques autorisent de grandes accélérations. Elles comblent parfaitement les attentes des amateurs de vitesse. À titre illustratif, la Renault ZOE peut atteindre 50 km/h en 4 s. Quant à la Tesla Model S, elle grimpe à 100 km/h en 3 s. Le rendement de ces véhicules reste nettement supérieur à celui des modèles thermiques.

Au-delà de 35 km/h, ces modèles se remarquent facilement en raison du crissement des pneus sur l’asphalte et du sifflement de l’air sur la carrosserie. Par contre, ils deviennent complètement silencieux en dessous de 30 km/h. La prudence recommande donc de rouler avec vigilance sur un parking ou sur une zone de rencontre. Cela s’impose pour éviter de surprendre les piétons et les cyclistes. Si nécessaire, activez les bruiteurs du véhicule.

Un usage facile

Les voitures électriques se rechargent de plus en plus facilement. L’État français accorde un bonus conséquent aux particuliers pour toute installation de bornes. L’Exécutif et les collectivités locales fournissent des efforts considérables pour accroître significativement les points de recharge. La Bretagne dispose d’un important réseau de bornes. Vous pouvez aisément approvisionner votre bolide en courant sur l’ensemble du territoire.

La démocratisation des véhicules rechargeables favorise le développement des énergies renouvelables. Les pouvoirs publics et des experts réfléchissent pour mettre en place des réseaux intelligents. Ils entendent améliorer l’efficacité de la production électrique. Ils étudient la possibilité de transformer les batteries de ces voitures en unités de stockage. Ces projets visent à fabriquer les fameux V2H (Vehicle to Home), V2B (Vehicle to Building) et V2G (Vehicle to Grid).

Des bonus intéressants

Une voiture Renault ZOE en rechargeL’État et les collectivités locales proposent plusieurs aides financières pour inciter les entreprises et les particuliers à passer à l’électrique. Elles prennent généralement la forme d’un crédit d’impôt. Parfois, elles viennent directement en diminution de la facture d’achat.

  • L’acquisition d’un modèle rechargeable donne droit à un bonus écologique de 7000 €. À partir du 1er juillet 2021, cela devient à 6000 €. La loi prévoit qu’elle ne peut excéder 27 % du coût du véhicule.
  • Vous recevez une prime à la conversion pour le remplacement d’une voiture thermique par une version rechargeable. Elle s’élève à 5000 €. Les résidents des zones à faibles émissions peuvent aussi bénéficier d’un bonus supplémentaire de 1000 €.
  • Depuis le 8 décembre 2020, les particuliers obtiennent 1000 € pour tout achat d’un modèle électrique d’occasion. De même, ils profitent d’un crédit d’impôt de 30 % sur les dépenses liées à l’installation d’une borne de recharge.
  • Quant aux entreprises, elles ne supportent pas de TVS sur les voitures électriques de leur flotte. La loi prévoit également un suramortissement de 40 % sur la valeur des véhicules électriques ou hybrides de leur parc automobile. Le plafond varie en fonction du taux d’émission de C02.

Plusieurs collectivités octroient aussi des bonus intéressants. En Bretagne, les nouveaux propriétaires de voitures rechargeables bénéficient d’une exonération de 50 % sur la taxe sur la carte grise en Centre-Val de Loire.

Des améliorations en perspectives

Les véhicules électriques ne présentent quasiment pas d’inconvénients. Ils résultent d’une formidable avancée technologique. Les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour les perfectionner et pour les démocratiser.

Un coût d’achat assez élevé

Les voitures électriques paraissent très onéreuses comparativement aux modèles thermiques. Les principaux fabricants réfléchissent constamment pour faire baisser leur tarif. Les pouvoirs publics proposent différentes aides pour inciter les particuliers et les entreprises à opter pour ces véhicules très performants.

L’acquisition d’un engin rechargeable constitue un excellent investissement puisqu’elle permet de réaliser des économies conséquentes au fil des années. De plus, ces modèles requièrent très peu d’entretien. Par ailleurs, certains concessionnaires ont mis en place la location de batterie. Ce service réduit considérablement les coûts liés à l’utilisation d’une voiture électrique.

Une autonomie assez limitée

Les voitures électriques conviennent parfaitement pour un usage urbain. Elles permettent de circuler en ville avec un remarquable confort. Avec un tel véhicule, vous pouvez rouler en toute quiétude sur 150 km. Certains modèles peuvent effectuer 250 à 300 kilomètres en toute autonomie. Mais, leur coût reste assez élevé. Pour un déplacement important, vous devez bien planifier votre périple pour éviter les pannes d’énergie.

Parfois, une longue attente s’impose au niveau des bornes en dépit de la multiplication des points de recharge. Les chargeurs de haute vitesse ne résolvent pas toujours le problème. Le stationnement dans des parkings spécialisés représente une excellente solution. Une autre alternative consiste à installer l’équipement requis à domicile. L’État subventionne ce type d’investissement. Pour les longs voyages, prévoyez des pauses pour fournir de l’énergie à votre véhicule.

Quelques soucis pour la recharge

Plusieurs constructeurs comme Tesla et Renault ont prévu un important maillage de superchargeurs. La plupart des utilisateurs de voiture électrique parviennent à trouver facilement des bornes accélérées AC 22 kW lors de leurs déplacements. Toutefois, des files d’attente continuent de s’observer au niveau de certains points de recharge. Parfois, les pannes compliquent également la vie aux automobilistes.

Pour vous simplifier la tâche, procurez-vous un pass pour accéder aisément aux différents réseaux français. Fournissez-vous une carte des bornes avec une fiche descriptive sur leur fonctionnement. La recharge de véhicule en copropriétés reste assez complexe à mettre en œuvre. Les syndics exigent souvent que les électromobiliens recourent à une société spécialisée. Cela garantit un câblage performant et un système de facturation. Fort heureusement, les parkings associés à la construction de bâtiments neufs prévoient de plus en plus des places pour la recharge des véhicules électriques.

Des batteries amortissables

Ces accessoires se fabriquent généralement en lithium. Les constructeurs utilisent une technologie très aboutie pour leur conception. Les différents modèles se démarquent par une grande résistance. Ils garantissent des performances exceptionnelles. Malheureusement, ils s’amortissent au fil des années. À titre illustratif, la batterie de la Tesla Model S perd 7,5 % de son autonomie après 160 000 km. La même chose s’observe au niveau de la Renault ZOE. Par contre, aucune statistique officielle ne précise le pourcentage de la baisse de puissance pour ce modèle.

Enfin, la procédure de fabrication et de recyclage de ces batteries suscite quelques inquiétudes chez les militants écologistes. Les produits en lithium se récupèrent à environ 80 % selon des experts. Après leur amortissement, ils peuvent également servir au stockage d’énergie à domicile. Vous pouvez les réutiliser pour un projet éolien ou photovoltaïque.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer