Science

Cyber sécurité : comment immuniser votre entreprise contre les risques informatiques ?

La démocratisation de l’internet a eu à l’évidence plusieurs avantages notables sur notre manière de vivre et de travailler. Les entreprises sont ainsi devenues plus réactives, plus visibles, et ont facilement accès à un vaste réseau de partenaires et de potentiels clients. Mais, le revers de la médaille est que cette évolution impressionnante de l’internet favorise également une vulnérabilité plus accrue et plus dangereuse pour toute entreprise au contact des NTIC. Il en devient donc indispensable de bien connaître ces risques informatiques et de savoir les prévenir. Focus !

Quels sont les risques informatiques majeurs pour une entreprise ?

Aujourd’hui, il existe bien des procédés, des méthodes et même des logiciels indépendants qui constituent des risques majeurs et non négligeables pour toute entreprise qui a recours (ne serait-ce que partiellement) à un système de gestion informatisé. Les risques informatiques les plus fréquents à redouter à cet effet sont principalement de trois ordres.

Les ransomwares

Les ransomwares fonctionnent comme les fameux virus informatiques que nous connaissons tous. À la manière d’un cheval de Troie, ces logiciels malveillants s’installent clandestinement sur les postes de travail de l’entreprise à l’insu de tous. S’ils ne permettent pas de détruire ou de voler vos données, ils permettent cependant aux hackeurs de crypter vos données en vous y interdisant tout accès. L’ensemble de vos fichiers devient ainsi inutilisable, paralysant partiellement ou totalement votre activité professionnelle. Ces hackeurs demandent tout simplement une rançon colossale avant de vous rendre vos données.

Cette méthode de hacking est de plus en plus utilisée de nos jours et touche de nombreuses PME à travers le monde. Comme l‘indique son nom, cette méthode de hacking consiste donc à prendre en otage l’ensemble ou une partie de vos données grâce à un logiciel malveillant discret et difficilement repérable.

Le Phishing

Encore appelé hameçonnage en français, le phishing est une technique frauduleuse utilisée par les pirates informatiques pour collecter des informations bancaires ou d’autres natures auprès des internautes. Le procédé exploite ici non pas une faille informatique, mais la duperie de l’humain. En effet, les pirates usurpent tout simplement l’identité de votre entreprise pour proposer des services à vos clients dans le seul but caché de collecter leurs informations personnelles afin de les voler, de les rançonner ou de les escroquer.

Ce type d’arnaque informatique est facilement possible lorsque le système informatique de l’entreprise en question n’est pas assez protégé. Il devient ainsi très facile de copier l’interface de ce dernier pour créer un leurre très efficace auprès des clients. Les retombées légales et financières peuvent être très graves pour l’entreprise.

Les spams et les attaques de messagerie

Les spams constituent l’un des plus grands problèmes de messagerie et d’e-mailing que peut rencontrer une entreprise. Ils permettent aux hackeurs de vous amener à ouvrir des messages ou des pièces jointes contenant des logiciels malveillants pour créer une brèche dans la sécurité du système, en prendre le contrôle ou en subtiliser des données (parfois de façon totalement incognito). Concrètement, si vous recevez un spam dans votre boite mail, ce dernier est notamment capable de faire des captures d’écran, d’espionner votre travail, de connaitre votre position, vos habitudes de travail, etc. Ils constituent un facteur redoutable de perte de productivité et de crédibilité pour les entreprises. Une grande partie des arnaques et des attaques sur internet transite par les spams qui sont visiblement devenus les véhicules par excellence des chevaux de Troie et des virus.

Par ailleurs, le danger du spam n’est pas seulement pour l’entreprise elle-même, mais aussi pour ses nombreux clients. Un spam peut en effet permettre au hackeur de toucher tous vos clients, de les duper et de les escroquer à volonté. Ces attaques sont beaucoup plus dangereuses, car dans près de 90 % des cas, elles ne sont pas détectées par l’entreprise elle-même, mais plutôt par un tiers (malheureusement victime), un client, un partenaire ou des autorités. En l’absence de pare-feu et de système de protection efficace, les pirates peuvent infiltrer votre système à votre insu et l’utiliser à leur guise pendant des mois sans que vous ne vous en rendiez compte. Les conséquences sont bien souvent désastreuses pour les entreprises victimes.

Les 4 précautions à prendre pour garantir une sécurité informatique optimale à votre entreprise

Face à ces nombreux risques informatiques auxquels toute entreprise équipée de systèmes informatiques doit faire face, voici quelques solutions et précautions aussi utiles qu’efficaces qu’il est recommandé de mettre en place !

Définir une politique de sécurité informatique au sein de l’entreprise

S’il est de plus en plus connu (toujours méconnu par certains), il faut reconnaître que le risque sécuritaire informatique est bien malheureusement négligé dans plusieurs entreprises. C’est d’ailleurs ce qui explique le taux élevé et de plus en plus grandissant des arnaques et hacking des entreprises petites, moyennes et grandes. Au regard des réalités actuelles, il est désormais indispensable d’établir, de rédiger et de veiller au respect d’une politique de sécurité informatique pour toute entreprise qui vise la prospérité.

Cette politique étudie et analyse tous les risques informatiques pouvant éventuellement compromettre l’activité de l’entreprise afin de les éviter. Une charte informatique devrait d’ailleurs être rédigée et mise en application pour définir des mécanismes, des réflexes et des habitudes de travail visant à limiter les risques informatiques et instaurer une dynamique de veille continue au niveau des travailleurs.

Sécuriser les systèmes d’e-mailing et de messagerie

Ce volet est aussi crucial que le précédent en raison de sa sensibilité et de sa préférence par les pirates. Le système de messagerie doit impérativement être surveillé, sécurisé et filtré. Pour ce faire, il suffit de recourir aux systèmes de sécurisation de messagerie et des e-mails tels que le service antispam Altospam. Celui-ci permet de soumettre le trafic email de l’entreprise à des plateformes de filtrage spécialement conçues pour éliminer les spams, les phishings, les virus et même les publicités indésirables au besoin. Ce faisant, l’entreprise ne reçoit que les mails légitimes, propres et sans risques. Par ailleurs, ce système de filtrage n’est pas qu’unilatéral. Il permet en effet de filtrer, de contrôler et de nettoyer aussi bien les messages entrants que ceux sortants pour garantir une messagerie totalement fiable à l’entreprise. Le service est d’ailleurs compatible avec tous les serveurs de messagerie.

Se tenir toujours prêt à une attaque informatique

Malheureusement, il ne suffit pas de mettre en place des mesures de défense pour dormir sur ses lauriers, à l’abri d’une attaque informatique. Il faut entretenir une veille sécuritaire permanente quant aux éventuelles attaques informatiques (surtout si vous êtes un grand groupe). Vous aurez beau vous offrir les systèmes de défense les plus sécurisés, le mal est que de nouvelles techniques d’attaques informatiques voient régulièrement le jour. Le travail du hackeur est permanent et consiste justement à trouver des moyens de contourner vos systèmes de défense. Il faut donc maintenir constamment à jour votre antivirus, vos logiciels et vos logiciels de défense pour une protection plus ou moins optimale.

À défaut de vous offrir les meilleurs experts informatiques, formez déjà votre personnel à travers des séances de formations régulières sur les habitudes et les comportements favorisant la sécurité informatique de l’entreprise. Mots de passe trop faibles, introduction de disque amovible douteux, visite de sites non sécurisés, etc. : voilà autant d’éléments parmi tant d’autres à éviter au sein de l’entreprise.

Toujours garder une sauvegarde sûre et indépendante de l’ensemble de vos fichiers

Pour prévenir certaines attaques qui visent le vol ou la prise en otage de vos données comme le ransonware, il est fortement recommandé de sauvegarder toutes vos données à deux endroits différents en tout moment. Les disques durs des ordinateurs sont vulnérables, et une fois qu’ils sont infectés, ce sont toutes vos données qui sont directement touchées. Mais, en faisant des sauvegardes sur plusieurs autres supports, vous conservez non seulement des copies de vos données, mais vous empêchez également les hackeurs d’y accéder.

Il faut toutefois veiller à ce que ces supports ne soient pas connectés à votre système au risque d’être eux aussi contaminés. Dans l’idéal, la sauvegarde devra se faire de façon régulière sur un disque dur externe déconnecté et totalement indépendant de tous le réseau informatique de l’entreprise. L’alternative des cloud est aussi utilisée par certaines entreprises, mais il faut noter qu’un bon hacker pourrait pirater même un cloud bien sécurisé. Il est donc bien plus judicieux de faire ses sauvegardes sur des supports physiques indépendants de tous réseaux internet.

Montre plus

Erwan

Un vrai Breton ! J'habite Brest et je suis issu d'une famille très attachée à la Bretagne. Avec mon frère, nous avons décidé de lancer ce site d'actualité mettant en avant notre belle région !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer