High-tech

Plastification de documents : 10 conseils pour bien utiliser une plastifieuse

La plastifieuse joue en rôle double en renforçant le papier de vos documents divers par la fine couche de plastique dont elle les recouvre. Son rôle protecteur vous permet d’emporter vos documents, plans, et photographies partout avec vous sans craindre les déchirures, les agressions de poussière, la graisse ou l’humidité. Pour partir en voyage ou en randonnée par exemple, cette machine est idéale pour préparer vos documents. D’un autre côté, la fine couche de plastique touche aussi à l’esthétique et embellit vos documents en accentuant les contrastes des couleurs et en sublimant les images. Voici 10 conseils pour vous aider à tirer le meilleur de votre outil !

Mettre la plastifieuse hors tension après utilisation

Il faut savoir que l’une des principales raisons des pannes qui peuvent se déclencher sur vos plastifieuses tient au fait de les laisser allumer en permanence, même lorsqu’elles ne sont pas du tout utilisées au cours de la journée. Il ne doit pas en être de la sorte, et cette pratique cause de nombreux dommages inutiles à cette machine. Les plastifieuses ont au nombre de leurs composants des résistances électriques qui leur permettent d’atteindre des températures relativement élevées (des températures qui varient en fonction de l’épaisseur de plastification recherchée). Cette hausse de température nécessite en toute logique des moments de refroidissement pour ne pas altérer la machine.

Lorsqu’elle reste allumée après utilisation, la plastifieuse connaît une usure beaucoup plus rapide.

Vous devrez donc prendre soin d’éteindre votre machine pour ne pas écourter sa durée de vie. Si vous cherchez à acquérir une plastifieuse de qualité qui dure, et qui vous permette de répondre à vos différents besoins en entreprise ou sur un plan personnel, faites votre choix dans la large variété de plastifieuses que l’on retrouve sur www.top-office.com.

Utiliser les bons formats de papier

Il est capital de se servir des bons formats de papier pour les pochettes de votre plastifieuse. Cela participe à obtenir un résultat appréciable. On n’utilisera par exemple par une pochette A4 pour y insérer des cartes de visite, pas plus qu’il ne serait judicieux de mettre plusieurs papiers de formats A5 dans une pochette A3. Les pochettes à plastifier dont on se sert pour plastifier un document doivent avoir des dimensions similaires avec le papier que l’on désire plastifier.

Ainsi, de petites cartes de visites qui seraient plastifiées dans une pochette de format A4 vous obligeraient à réaliser une découpe de la pochette après la plastification, ce qui constitue un travail supplémentaire et ne garantit pas la précision du travail réalisé. De plus, sur un plan plus pratique, ces cartes de visite risquent de ne pas présenter une parfaite étanchéité. Il vous faudra peut-être insérer à nouveau chaque carte de visite dans la machine pour arriver à sceller les bords de façon certaine.

La différence de dimensions entre la pochette et votre document vous fera donc plutôt perdre du temps et nuira à la qualité du résultat. Il est indispensable de respecter le temps de refroidissement de la machine. Chaque type de plastifieuse est caractérisé par un temps d’exploitation et par une durée de refroidissement. Ces points dépendent de la capacité de la machine.

  • Une plastifieuse utilisée pour un usage personnel pourra être utilisée entre 15 minutes et 90 minutes pour les machines les plus perfectionnées.
  • Une plastifieuse utilisée dans un bureau pourra servir pendant un minimum de 30 minutes. Pour les modèles les plus performants, il faudra laisser reposer la machine après une durée maximale de 90 minutes.
  • Les machines utilisées par les professionnels serviront en revanche de façon intensive pour des durées allant de 2 heures au minimum à plus de 6 heures selon les modèles.

Au-delà de ces durées d’utilisation, les plastifieuses doivent donc être éteintes pour un refroidissement optimal. Selon les modèles et les marques, le temps de refroidissement peut être indiqué sur la notice. Ce n’est pas le cas pour toutes les machines. En l’absence de précisions sur la plastifieuse, il convient simplement de patienter qu’elle soit à nouveau bien froide avant de la réutiliser.

Les plastifieuses qui servent aux professionnels sont réglées pour s’interrompre toutes seules après un certain laps de temps sans utilisation. Pour les autres modèles, l’utilisateur devra veiller à les arrêter dès qu’une plastification est terminée.

Maintenir les rouleaux de la plastifieuse propre

Il est important de réaliser un entretien régulier de la plastifieuse pour que cette dernière continue à faire un travail irréprochable. Vous devrez nettoyer notamment les rouleaux de la plastifieuse sur une base régulière. Il faut savoir que pendant son utilisation, des gouttes de colle qui sont à peine perceptibles à l’œil s’échappent presque constamment des pochettes utilisées pour la plastification. Ces gouttes se posent ensuite sur les rouleaux de la plastifieuse. La machine étant chaude lorsqu’elle est utilisée, ces petites gouttes de colle qui s’accumulent sur les rouleaux finissent par former une sorte de pellicule collante et de plus en plus épaisse. En l’absence d’un nettoyage régulier, la pellicule gagne en densité après chaque utilisation. Le résultat final est un encrassement de la machine. Cela l’empêchera de plastifier de façon correcte.

Utilisation des feuilles de nettoyage

Une pochette utilisée pour effectuer une plastification peut finir par se coller autour des rouleaux de la plastifieuse quand un entretien n’est pas réalisé régulièrement et de la bonne façon. Le résultat est simple : un bourrage s’en suit et rend votre machine inutilisable. Bien sûr, il existe une solution relativement simple à appliquer. Et rassurez-vous, cela ne vous coûtera pas cher de nettoyer et de récupérer votre machine.

La feuille de nettoyage pour les plastifieuses se présente comme une feuille cartonnée. Lorsqu’elle est insérée 2 ou 3 fois dans la machine, pendant son fonctionnement, elle retire l’amoncellement de gouttes de colle qui s’étale sur les rouleaux de la machine. Ce nettoyage doit être réalisé après chaque opération de plastification pour éviter tout risque d’accumulation.

Utiliser le bon papier pour la plastifieuse

Les plastifieuses sont utilisées pour des épaisseurs de papier bien précises, selon les modèles. Avant d’utiliser votre machine pour plastifier les différents documents que vous souhaitez embellir et protéger (photographies, plans, documents de bureaux…), il est donc impératif de vérifier les recommandations des fabricants. Ces derniers précisent la plupart du temps dans le mode d’emploi de la machine à plastifier le type de papier qu’elle peut prendre en charge sans risquer de causer un dysfonctionnement. De façon générale, il est remarqué que :

  • Les plastifieuses conçues pour des utilisations personnelles peuvent être utilisées pour des documents qui ont une épaisseur de 0,5 millimètre (cela correspond à un maximum de 125 microns par face) ;
  • Les machines à plastifier utilisées dans les bureaux peuvent servir pour des documents qui ont une épaisseur de 1 mm (on compte entre 175 et 250 microns par face) ;
  • Quant aux plastifieuses professionnelles, elles restent de toute évidence les machines les plus performantes. Ces dernières acceptent en effet sans souci des documents et photos qui ont des épaisseurs qui varient entre 3 et 6 millimètres.

Ces différentes mesures sont à prendre en considération. Utiliser une plastifieuse non adaptée pour une épaisseur de papier donné présente le risque de créer des dommages au mécanisme de pression des rouleaux de la plastifieuse, et de rendre votre machine carrément inutilisable. D’un autre côté, les documents à plastifier devront être régulièrement plats et sans relief aucun. Les morceaux de bois, les tissus et les pièces de métal ne devront ainsi pas être insérés dans la machine à plastifier.

Insérer une pochette à la fois dans la machine

Il est important de passer une pochette unique à la fois dans la machine à plastifier. Lorsque l’on insère plusieurs pochettes de façon simultanée, les conséquences les plus évidentes sont le bourrage de la machine. Lorsque les pochettes sont insérées à plusieurs dans la machine, il existe en effet le risque très important que ces dernières s’enroulent sur les rouleaux de la machine à plastifier.

Si vous souhaitez procéder de cette manière sans risquer de causer un bourrage, il faudra vous servir d’un carton transporteur pour plastification. Ce type de carton est conçu comme l’indique son nom, pour transporter les pochettes. Il permet d’en insérer plusieurs, et son utilisation est simple :

  • Les documents à plastifier seront insérés dans les pochettes avec soin ;
  • Il faudra ensuite insérer les pochettes dans le carton transporteur.

Insertion de la pochette dans la machine à plastifier

Il est très important de bien insérer les pochettes à l’intérieur de la machine à plastifier. Il faut en effet qu’elles soient bien droites pendant l’insertion et pour garantir une plastification sans encombre.

  • Le fait d’introduire la pochette à plastifier de travers dans une machine peut aussi déclencher un bourrage, car la pochette risque ici aussi de s’enrouler sur les rouleaux. Les bourrages peuvent être très agaçants, et ces petits désagréments qui font perdre du temps pendant une plastification peuvent aussi nuire au bon fonctionnement de la machine en général.
  • En dehors du bourrage qui peut être occasionné, les mauvaises insertions de pochettes dans la machine peuvent tout simplement abîmer le document à plastifier. Les pelures qui sont alors engendrées ne sont pas du tout faciles à faire disparaître. La machine à plastifier est en effet chaude, et cette haute température participe à créer des irrégularités bien marquées, comme le ferait un fer à repasser sur du tissu. Lorsque cela se produit, il est obligatoire de repasser dans l’immédiat le document plastifié afin de réussir à corriger le défaut créé rapidement quand cela est encore possible.

Pour éviter toute imperfection sur vos documents et aussi un bourrage inopportun, veillez donc à introduire la pochette et le document bien au centre de la fente de la machine. Vous pouvez vous aider dans cette opération avec le guide de formats imprimés qui est sur la machine à plastifier.

Respecter les limites de la machine

Il ne faut pas se servir de la machine au-delà des différentes capacités qui sont les siennes. Les utilisations qui sont trop intensives et qui poussent la machine au-delà de ses possibilités sont de nature à causer des dysfonctionnements de toutes les sortes et à écourter la durée de vie de votre appareil. Cela ne garantit de plus pas un travail de qualité optimal. Les risques de bourrage sont ainsi plus récurrents, et les surchauffes bien plus fréquentes. Les pannes et les défauts d’utilisation qui sont alors engendrés ne sont pas couverts par les garanties des constructeurs, ce qui ne rendra pas votre investissement dans ce matériel de bureautique rentable.

Pour prendre connaissance des conditions d’exploitation de votre machine à plastifier, il faut consulter la fiche produit de chaque appareil. Ces données comportent notamment le temps d’utilisation maximal qui doit en être fait sur une base journalière, le nombre de plastifications qui est conseillé, le temps de refroidissement requis, l’épaisseur des documents à insérer, etc. Ces différents points doivent être pris avec sérieux pour un bon fonctionnement de la plastifieuse sur la durée.

Utiliser la machine avec prudence

Les machines à plastifier ne doivent pas être utilisées de façon anarchique et n’importe où. Il s’agit d’un matériel qui fonctionne à l’énergie électrique et qui est relativement simple d’utilisation. Cette simplicité à tous les niveaux peut amener les utilisateurs à manquer de vigilance lors de son utilisation. Il faut cependant garder à l’esprit qu’une manipulation inadéquate peut se révéler dangereuse.

  • Par exemple, les personnes qui se servent de la machine à plastifier ne devront pas le faire sur des tables ou des surfaces qui ne sont pas suffisamment stables.
  • On évitera aussi de se restaurer à proximité de ce type de machines, ou de consommer des boissons pendant son utilisation.
  • La plastifieuse devra être maintenue à distance respectable de toutes les sources d’eau.

Comment bien plastifier un document sur une face

La plastification par pochettes ne permet pas de procéder à la plastification de documents sur des faces uniques. Vous ne trouverez donc pas de plastifieuses sur le marché qui soient conçues pour réaliser ce type de plastification à sens unique (cela n’existe que dans la plastification en continu). Cependant, il est possible de réaliser la plastification de votre document sur une face unique en vous limitant à un seul des feuillets qui forment la pochette dans laquelle doit être inséré le document au préalable.

  • Pour réussir la plastification de votre document sur une face unique, détachez donc une des deux parties de la pochette et posez-la sur la face du document que vous souhaitez plastifier.
  • Mettez l’ensemble dans un carton transporteur.
  • Passez le tout dans la plastifieuse.

Le document ressort alors plastifié sur une face unique comme souhaité. Vous pourrez vous servir d’un cutter et d’une règle pour découper la partie de plastique qui déborde sur le papier.

La machine à plastifier est en définitive un excellent moyen d’augmenter la durée de vie de vos documents divers et d’apporter une touche qui en parfait la présentation. Pour une utilisation correcte de la machine, la règle essentielle peut se résumer à bien suivre le mode d’emploi, à bien entretenir la plastifieuse, et à ne pas surexploiter cette machine. Si vous tenez vous aussi à sublimer vos photos et vos documents personnels, n’hésitez pas à acheter une plastifieuse de qualité.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer