High-tech

Réduire les risques d’effraction chez soi : quels dispositifs de sécurité privilégier ?

Le taux d’intrusion dans les maisons a beaucoup augmenté au cours de ces dernières années. Même si votre maison ne peut pas être sécurisée à cent pour cent, vous pouvez au moins réduire les risques d’effraction. Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux dispositifs de sécurité pour protéger sa maison. Des alarmes à la télésurveillance en passant par la vidéosurveillance, les choix sont variés.

Alors, quels sont les dispositifs de sécurité d’une maison bien protégée en 2020 ? Nous avons fait une sélection listée ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un dispositif antieffraction ou anti-intrusion ?

Un dispositif anti-intrusion est un système électronique conçu pour réduire, voire empêcher les intrusions dans votre maison. Il permet de détecter toute entrée non autorisée dans votre maison et de déclencher une action en conséquence. Il vous alerte en temps réel et vous permet d’avoir une vision globale de ce qui se passe chez vous. Il est également possible de contrôler ce type de dispositif à distance via un smartphone ou une tablette. Voici les plus utilisés aujourd’hui :

  • L’alarme anti-intrusion ;
  • La télésurveillance ;
  • Le simulateur de présence ;
  • La vidéosurveillance.

L’alarme anti-intrusion

Dans un grand nombre de cas de cambriolage, le déclenchement d’une alarme suffit à faire fuir les voleurs. C’est justement le rôle principal des alarmes anti-intrusion. Elles servent à dissuader les voleurs d’entrer dans votre maison. Vos biens sont ainsi protégés. Autrefois, les alarmes avaient tendance à se déclencher de manière intempestive. Mais, à présent, avec l’évolution de la technologie, ce n’est plus le cas. Il en existe deux types : l’alarme anti-intrusion sans fil et l’alarme anti-intrusion filaire.

L’alarme anti-intrusion filaire

L’alarme anti-intrusion filaire est un peu délicate à installer en raison du câblage à effectuer. C’est un dispositif adapté à une maison en construction ou à une maison qui subit des rénovations lourdes. Lorsque la maison est déjà terminée, le travail est plus difficile à effectuer. De même, le système de sécurité pourrait s’avérer mal conçu à la fin. C’est pour cette raison que ce dispositif de sécurité est de moins en moins sollicité aujourd’hui.

Il s’agit ici d’une solution à vocation définitive. Toutes modifications pourraient engendrer des travaux importants. Par conséquent, vous devez prendre le temps de bien définir vos besoins avant d’opter pour une alarme filaire. Si sa mise en place nécessite une réflexion poussée, son efficacité est quand même avérée. En plus de cela, l’alarme filaire a une durée de vie d’environ dix ans. Elle est adaptée aux grands espaces contrairement à son homologue sans fil. Celle-ci est jugée inadaptée aux espaces couvrant plus de cent mètres carrés (100 m2).

L’alarme anti-intrusion sans fil

L’alarme anti-intrusion sans fil se popularise de plus en plus en France. Comme vous pouvez vous en douter, elle est facile à installer. Elle ne nécessite pas de câblage délicat comme l’alarme filaire. Les différentes unités d’une alarme anti-intrusion sans fil sont reliées entre elles par transmission radio. C’est un dispositif de sécurité amovible et réutilisable. Vous pouvez par exemple le déplacer pour le réutiliser dans une autre maison.

L’alarme anti-intrusion sans fil est la plus utilisée par les particuliers. Cependant, si elle est facile d’installation, elle est jugée moins performante que la précédente. L’autre problème, c’est qu’elle fonctionne grâce à des batteries. Cela implique que vous devez surveiller leur niveau de charge très attentivement. Dans le cas contraire, lorsqu’elles seront déchargées votre maison ne sera plus protégée, vous laissant un faux sentiment de sécurité.

La télésurveillance

La télésurveillance est un dispositif de sécurité très efficace, car elle fonctionne sans discontinuité. En effet, c’est un dispositif de surveillance de la maison à distance, mis en place par une entreprise spécialisée. L’entreprise surveille votre maison 24 h/24 et 7 j/7 en contrepartie d’une rémunération mensuelle. Elle fonctionne grâce à des alarmes, des capteurs, mais aussi des détecteurs de mouvement que la société installe chez vous. Alors, comment ça se passe réellement ?

Quand un cambrioleur parvient à pénétrer dans votre maison, il est automatiquement détecté et les alarmes se déclenchent. Les capteurs photo des détecteurs prennent ensuite quelques clichés de la zone d’intrusion. Ces informations sont transmises par la suite au centre de contrôle de la télésurveillance. Parfois, ces informations contiennent également des enregistrements audio. Les informations sont envoyées par le biais d’un transmetteur téléphonique.

Elles sont analysées, et l’entreprise met en place une procédure qui a été définie à l’avance. Parmi les cas possibles, elle peut prévenir la police qui enverra des agents de sécurité chez vous, contacter les numéros d’urgence que vous avez fournis, vous alerter par téléphone, etc. Les informations collectées dans la télésurveillance sont protégées pour garantir le respect de votre vie privée.

La vidéosurveillance

La vidéosurveillance est une technique de surveillance autrefois réservée aux autorités. Mais depuis peu, elle a commencé à se populariser auprès des particuliers. C’est un système de sécurité performant qui permet d’utiliser des caméras pour surveiller sa maison de façon permanente. Vous pouvez vous tenir informé de ce qui se passe à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison. Le principe de fonctionnement est le même que dans le cas d’une télésurveillance.

Cependant, dans le cas d’une vidéosurveillance, il y a des caméras qui s’ajoutent à l’équipement de surveillance. Une ou plusieurs caméras sont intégrées aux détecteurs de mouvement. Selon les images reçues par l’entreprise fournisseur de service, elle peut décider de faire intervenir la police, vous prévenir vous ou vos proches, etc. La vidéosurveillance était uniquement analogique, mais une autre forme de vidéosurveillance est apparue il y a quelques années.

À présent, la technologie permet de surveiller sa maison avec des caméras connectées à Internet. On parle d’une vidéosurveillance IP. Elle utilise ce qu’on appelle une caméra IP ou une camera surveillance wifi. Comme son nom l’indique, elle utilise la technologie de connectivité wifi et est donc sans fil. Elle possède plusieurs avantages que la vidéosurveillance analogique n’offre pas. En premier, c’est une caméra qui peut être contrôlée avec un smartphone ou une tablette.

Ensuite, la vidéosurveillance IP vous permet de visualiser en temps réel les images prises par votre caméra. Les images captées sont des images haute définition (plusieurs millions de pixels). Ceci permet un exercice facile de reconnaissance facial en cas d’intrusion dans votre maison. Enfin, il est également possible de sauvegarder les données sur un disque dur pour les visionner plus tard. Cela dit, il y a certaines contraintes.

La vidéosurveillance IP nécessite que vous soyez connecté à Internet en permanence. Faute de cela, votre système ne sera pas efficace. C’est pareil lorsque vous avez une connexion Internet avec un débit très faible. Selon les spécialistes, le débit minimum que votre connexion wifi doit avoir est de 0,25 Mb/s. Plus votre débit Internet est grand, plus vos images sont d’une bonne qualité. Le temps de latence pour la transmission de données vers l’unité de contrôle est également réduit.

Attention cependant, l’utilisation des caméras de surveillance dans une résidence privée est encadrée par la loi. Si vous optez pour une vidéosurveillance, renseignez-vous auprès des autorités pour savoir dans quelle mesure votre installation respecte la loi. Par exemple, votre installation ne doit pas filmer la voie publique. Elle ne doit pas non plus visionner une propriété privée. Si vous avez des employés qui interviennent chez vous, vous devez les tenir au courant de votre dispositif.

Le simulateur de présence

Comme le souligne Police-experte :

Organisez toujours une fausse présence par une domotique pilotable à distance ou par déclenchement de détection

Cela signifie tout simplement que la simulation de présence dans une maison est une technique de dissuasion très efficace contre les voleurs. Le simulateur de présence fait partie de la domotique. Il vous permet de donner l’illusion d’être toujours présent à la maison lorsque vous êtes absent.

Selon la programmation du simulateur, il allume certaines lampes de la maison à certaines heures, allume la télévision ou la radio pendant un moment, ouvre les portes puis les referme, etc. Les voleurs n’approchent pas souvent de la maison lorsqu’il y a du mouvement tout le temps. En somme, le simulateur est un outil qui vous permet de reproduire votre vie quotidienne en cas d’absence. Il peut être contrôlé avec un smartphone, un ordinateur ou une tablette.

C’est un dispositif de sécurité peu cher et économe en énergie. Cependant, même s’il est efficace, il n’est pas conseillé de l’installer seul. Les experts recommandent de le coupler à un système d’alarme pour obtenir un niveau de sécurité plus élevé. En effet, certains voleurs arrivent à capter le jeu ou veulent forcément rentrer dans la maison. Dans le cas où un individu parviendrait à pénétrer chez vous malgré le simulateur, l’alarme se déclenchera automatiquement.

Par ailleurs, l’alarme n’est pas le seul système complémentaire au simulateur de mouvement. Rien ne vous dispense d’installer des portes blindées avec des serrures renforcées. Vous pouvez également avertir que votre maison est protégée. Vous pouvez tout simplement mettre des autocollants indiquant la présence d’une alarme. Cela a pour objectif de dissuader les éventuelles personnes malveillantes d’approcher de votre maison.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer