BretagneCulture

9 endroits insolites à visiter en Bretagne pour développer son imagination !

En dehors de ses sites touristiques prisés des visiteurs français qu’étrangers, la Bretagne abonde en de magnifiques lieux insolites, certes isolés, mais singuliers susceptibles d’éveiller en vous vos facultés imaginatives et créatives.

Avant d’aller découvrir cette fameuse liste des lieux insolites de la Bretagne, voici une petite astuce pour dénicher d’autres sites insolites « non mentionnés dans cet article » au cours de votre séjour. Une fois à Bretagne, observez attentivement les panneaux situés à proximité des routes bretonnes. Prenez parfois le risque d’effectuer de temps à autre de petits détours pour explorer les endroits piquant votre curiosité.

Hennebont, le berceau des cheveux de trait breton

Faisant partie des 25 villes de Lorient Agglomération, Hennebont est localisée à 10 km de Lorient et à 45 km de Vannes. Elle s’avère une ville certes méconnue, mais incontournable à explorer à Lorient Bretagne. Ne manquez pas de découvrir les lieux touristiques d’Hennebont notamment la basilique Notre-Dame-de-Paradis et le musée des Tours-Broërec’h pour lever le masque sur l’histoire et la culture de la région. Si vous êtes un amoureux de l’art contemporain, visitez patiemment les diverses expositions de la galerie Pierre Tal-Coat. Aimez-vous réaliser des randonnées en familles, faire des balades en pleine forêt ou monter à cheval ? Hennebont demeure une région propice à toutes ces activités. Il est également possible de profiter des animations pour enfants en plein air selon les saisons. Pour rappel : vous pouvez vous y rendre en bus, en avion, en bateau, en train et même en voiture selon votre zone de résidence. Pour terminer, il serait inutile de venir à Hennebont sans assister au deuxième haras le plus visité de France : le Haras National d’Hennebont. Profitez avec votre famille d’un beau moment de détente et de joie remplie d’animations et de spectacles en compagnie des artistes équestres.

Le menhir de Champ-Dolent

C’est une vérité connue de tous : la Bretagne regorge de mythes et de croyances anciennes qui sont capables de vitaliser l’esprit humain de tous ceux qui vont à leurs découvertes. Si vous possédez une passion sans merci pour les contes de fées, les druides, la magie, les histoires de chevalerie, les géants, les lutins, les aventures et les dragons, vous devez promptement visiter le menhir de Champ-Dolent. Là-bas, chaque monument possède une histoire quasi légendaire. Localisé à Dol-De-Bretagne, le menhir de Champ-Dolent avec ses 9,30 mètres de haut demeure le plus imposant des menhirs de la Bretagne. À en croire certains vieux sages de la région, cet impressionnant bloc de granit aurait empêché une bataille ensanglantée devant tenir place entre deux frères et leurs cavaleries. Au moment où certains penseurs défendent avec conviction qu’il provînt directement du ciel, d’autres racontent qu’il aurait été le produit de la terre pour éviter le bain de sang qu’aurait engendré cette fameuse bataille.

La brocante de Saint Benoît des Ondes

Dominant les hauts lieux de la Manche, ce magnifique lieu est resté depuis des siècles très prisés des voyageurs en quête de bonnes affaires et tous ceux qui possèdent un penchant prononcé pour les manifestations festives. La braderie a lieu chaque année à mi-août et rassemble plus de 300 exposants étalant divers types d’objets, des chefs-d’œuvre historiques qui font référence au folklore breton. On y retrouve notamment des appareils photo argentifères (renfermant de l’argent), des vêtements marins, de vieux parchemins, des livres qui appartiennent à un passé très lointain, des lanternes de bateaux archaïques. Bref, une collection d’objets d’art authentique qui vous feront rêvés et vous laisseront abasourdie. À midi, vous avez la possibilité de déguster de délicieux plats même avec un budget très serré. Faites-y un tour afin d’explorer les spécialités de la région disponible au niveau des stands de moules : frites, crêpes, galettes légèrement aromatisées, saucisses, etc.

Le pont suspendu du Bono

Située au beau milieu de Baden et d’Auray, cette perle impopulaire datant de 1840 demeure l’un des plus vieux ouvrages de France. S’étendant jusqu’à la rivière du Bono, ce pont presque intemporel est entouré d’un paysage semblable à celui des gorges du Verdon. C’est un lieu insolite qu’il faut absolument explorer si vous songez à nourrir votre imagination.

Pontrieux, les Côtes d’Armor

Ce minuscule village du Moyen Âge rebaptisé « la petite Venise du Trégor » est peuplé en grande partie de maisons emblématiques à pans de bois et en granite moins résistantes. C’est d’ailleurs ce qui fait tout le charme de la région. Pour rappel : c’est dans l’une des cartonneries de Pontrieux qu’ont été imprimés les tout premiers tickets du métro parisien.

Les sites mégalithiques de Carnac

Cherchez avec un esprit curieux les chemins propices aux longues promenades et vous tomberez inévitablement comme par magie sur des monuments légendaires parsemés de plusieurs pierres gigantesques. Remarquables vestiges des temps anciens, ces pierres cachent un véritable mystère qui est resté indéchiffrable jusqu’à ce jour. Les chercheurs qui ont tenté de percer ses secrets pensent qu’ils représentaient vraisemblablement des édifices mortuaires, des observatoires astronomiques ou encore des lieux de culte aux dieux de l’époque. Néanmoins, à en croire certaines légendes, ces pierres se seraient matérialisées par l’action heureuse et le pouvoir d’un pape (Saint Cornély). Certains manuscrits mentionnent que ce dernier avait été contraint malgré lui de quitter Rome afin de se réfugier à Carnac parce qu’il craignait de tomber entre les mains de l’empereur romain. Dans sa fuite, il se serait trouvé coincé entre l’armée romaine qui cherchait à le capturer et une haute colline. Pour se sauver la vie, il décida alors de se servir de son pouvoir. C’est ainsi qu’il transforma tous les soldats de front en pierres. On raconte même que les âmes de ces soldats transformés en pierres revenaient souvent sur les lieux au soir de la fête de Noël et poussaient de féroces cris de détresse. Est-ce un conte à dormir couché ou une pure vérité ? Chacun est libre d’activer son esprit puis de le laisser divaguer pendant quelques minutes. Pour le vérifier et saisir la vérité dans son intégralité, il vous suffit de vous rendre sur les lieux par vous-même. Il se pourrait que vous ayez été choisi par dame nature pour percer ce profond mystère, qui sait ?

La ferme des Nielles

À Saint-Meloir-des-Ondes, une impressionnante maison en pierres renfermant un restaurant atypique de renom d’un décor assez raffiné valorise le littoral. Une fois sur les lieux, vous vous croirez à l’intérieur d’un hall de marché où se vendent des fruits de mer. La raison est en fort simple : à proximité du resto, une odeur riche en iode vous indique d’emblée sans la moindre ambiguïté qu’à l’intérieur se servent des plats richement garnis avec des produits de mer frais. Lorsque vous y pénétrez, des restaurateurs adroits vous accueillant avec courtoisie vous demanderont certainement si vous détenez préalablement une place au sein des locaux, histoire de vous offrir les meilleures spécialités de la région. En guise d’entrée, vous pourrez opter pour une petite assiette avec une espèce de fruit de mer de votre choix puis au dîner, craquez pour un plat de couscous avec du poisson grillé au feu de bois. Êtes-vous allergiques aux poissons grillés ? Substituez-les avec une sauce aux moules de bouchot. Au cas où vous n’aimiez pas les poissons de mer, sachez que vous pourrez commander sur place de la mayonnaise maison et des entrecôtes cuites au feu de bois. Là-bas, lorsqu’il fait beau temps, vous êtes libre de déguster vos plats à l’intérieur du resto ou à l’extérieur. L’extérieur est recommandé si vous songez à contempler la beauté du paysage de la mer.

L’île de Bréhat, Côtes-d’Armor !

Comme on le sait tous, cette île a été le premier lieu enregistré en 1907 sur la liste des monuments et sites historiques naturels de France. Si vous aimez les randonnées, l’île des fleurs vous réserve de nombreuses surprises. Autrement, vous avez la possibilité de vous promener sur une distance de 3km2 en traversant des maisons traditionnelles, des plages de galets et en marchant sur du sable fin et blanc. N’oubliez donc pas de garder sur vous votre appareil photo avant de débarquer sur le site. Surtout, munissez-vous d’une bonne paire de chaussures de randonnée  histoire de profiter au maximum de vos randonnées.

L’Allée des korrigans, Finistère

Encore connu sous le nom d’allée couverte de Lesconil, ce pittoresque corridor de 12 m de long est une sépulture érigée au dénouement de la période néolithique soit entre 3500 – 2000 ans avant Jésus-Christ. Composé de 18 monolithes géants, ce monument demeure solidement arcbouté, ce qui lui confère d’ailleurs un caractère singulier et rare.

Montre plus

Erwan

Un vrai Breton ! J'habite Brest et je suis issu d'une famille très attachée à la Bretagne. Avec mon frère, nous avons décidé de lancer ce site d'actualité mettant en avant notre belle région !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer