Société

Quelles sont les étapes pour construire sa maison individuelle ?

Avoir une maison est un vœu cher que toute personne nourrit. En effet, à un niveau de l’évolution professionnelle, construire ou acquérir une maison individuelle devient un projet qui s’impose. Mais, il ne suffit pas d’avoir l’ambition et les moyens pour être satisfait. Un certain nombre d’étapes sont indispensables pour assurer au projet une réussite et s’attendre à une satisfaction. Au cas où toutes les conditions ne seraient pas remplies, vous risquez de vite vous retrouver au pied du mur, face à certaines contraintes, qu’elles soient administratives, organisationnelles ou budgétaires. D’où l’importance de maitriser les étapes liminaires pour réaliser son rêve et devenir propriétaire ! Voici quelques étapes qu’il faut vous assurer d’avoir remplies avant de vous lancer pour réussir votre projet.

Définissez précisément votre besoin

Vouloir avoir une maison, c’est déjà bien. Mais, quel type de maison voulez-vous exactement ? Combien de niveaux doit-elle avoir ? Voulez-vous un sous-sol ? Quel est le mode de chauffage qui doit y être installé ? Comment doit se faire la distribution des pièces ? Vous devez pouvoir définir de façon claire et précise ce que vous voulez vous faire réaliser ou acheter. Pour ce faire, vous devez pouvoir lister vos besoins et exigences afin que le résultat final corresponde réellement à votre personnalité, à vos gouts, aux besoins de votre famille. L’avantage ici est que lorsqu’on taille de l’importance à cette étape, toutes les possibilités sont envisagées de sorte que vous arrivez à indiquer, avant de signer le contrat, votre besoin. L’autre chose à ne pas négliger, c’est l’adaptation de votre ambition à votre réalité.

Adaptez votre besoin à votre budget

Il ne s’agit pas ici de vous accommoder de bric-à-brac ou de compter sur du matériau moins cher afin de réaliser votre projet. Il s’agit plutôt de vous assurer que vous avez le budget conséquent pour répondre à vos exigences. D’où l’importance de commander un devis ! Étant novice, vous ne savez pas forcément combien de chiffre vaut votre rêve en réalité. Dès que vous le savez, vous pourrez vous préparer pour ne pas être essoufflé financièrement parlant en cour de route ou être en incapacité d’assurer vos engagements par rapport à la banque si vous avez contracté un prêt immobilier.

Vous avez choisi le lieu ?

Quand on décide d’avoir une maison, c’est qu’on sait d’office où l’on veut l’avoir ! C’est un fait certes, mais tout ne s’arrête pas là ! C’est aussi le cas même lorsqu’on choisit la solution de devenir propriétaire. Vous pouvez consulter des sites avec des annonces de programmes immobiliers neufs en côte d’Armor comme, par exemple, Propriétaire maintenant, le spécialiste de la primo accession.  Si vous voulez construire une maison, il est indispensable de vous assurer que le terrain d’où sortira votre propriété est adapté.

En effet, les plus lourds sinistres viennent du sol. Pour ne pas subir plus tard des problèmes de ruissellement d’eau, pour ne pas vous rendre compte trop tard que du fait du sol, le type de maison est inadapté, vous devez faire une étude du sol. Ceci doit être réalisé avant même l’achat du terrain. C’est pour cela qu’il est indispensable de prévoir dans l’avant-contrat de l’achat du terrain deux clauses.
La première doit vous autoriser à accéder au terrain pour le faire analyser. La seconde clause doit vous permettre de vous départir de votre engagement au cas où vous constateriez un risque rendant le terrain impropre à la construction. Si vous voulez construire une maison, il est indispensable de vous assurer que le terrain d’où sortira votre propriété est adapté. En effet, les plus lourds sinistres viennent du sol. Pour ne pas subir plus tard des problèmes de ruissellement d’eau, pour ne pas vous rendre compte trop tard que du fait du sol, le type de maison est inadapté, vous devez faire une étude du sol. Ceci doit être réalisé avant même l’achat du terrain. C’est pour cela qu’il est indispensable de prévoir dans l’avant-contrat de l’achat du terrain deux clauses. La première doit vous autoriser à accéder au terrain pour le faire analyser. La seconde clause doit vous permettre de vous départir de votre engagement au cas où vous constateriez un risque rendant le terrain impropre à la construction

Par ailleurs, il est aussi indispensable pour vous de vérifier qu’il n’y a pas de contrainte d’urbanisme pouvant empêcher l’exécution à terme de votre projet de construction. Il se peut en effet que la municipalité, pour des questions d’urbanisation, vous impose un retrait de cinq mètres par rapport à la rue ou limite une hauteur au domicile. C’est justement pour cela que certains constructeurs exigent que leur client prouve la détention d’un permis de construire de sorte à ne pas être surpris en pleins travaux.

Trouvez un professionnel assez « qualifié »

Quand il s’agit de construction de maison, il existe trois types de professionnels. À propos, c’est selon vos exigences esthétiques et votre disponibilité à vous impliquer dans le travail que vous pourrez faire appel aux services de l’un au détriment de l’autre.

Le maître d’œuvre

C’est le premier type de professionnel. Vous aurez besoin de lui si vous avez déjà une idée précise de ce que vous voulez. Dans le même temps, vous devez avoir quelques connaissances en matière de constructions et être disponible pour suivre le travail sur le chantier. Son travail essentiel est de vous assister et de coordonner les travaux.

Le constructeur de maison individuelle

C’est un professionnel qui s’occupe de tout. Vous n’avez qu’à lui soumettre votre idée, et il se charge de matérialiser votre rêve et de vous remettre les clés. Si vous avez un emploi de temps chargé, point besoin comme dans le cas précédant de vous soucier de la technique pour jongler les occupations afin de trouver un bout de temps pour indiquer quoi que ce soit. Même si vous n’avez pas une idée précise de ce que vous voulez, le constructeur de maison individuelle, à partir des indications que vous lui auriez données, se charge de vous proposer une maquette qui sera à votre gout et de la réaliser.

L’architecte diplômé

Il faut retenir déjà que le recours à ce professionnel est obligatoire si votre maison exploite une surface supérieure à 170 mètres carrés. Son travail est plus axé sur l’esthétique. Si vous taillez du prix à l’harmonie, à l’ingéniosité dans la construction, l’architecte diplômé est celui qu’il vous faut.

Les différentes garanties qu’il faut avoir !

En choisissant le professionnel qui sera en charge de la réalisation de votre rêve, il y a des points sur lesquels vous ne devez pas transiger. Même s’il vous fait bonne impression, ne manquez pas de vigilance. On parle de maison après tout. Exigez donc un album et les références des chantiers qu’il a réalisés. Mieux, tachez d’avoir vu ses attestations d’assurances. N’oubliez pas aussi de tenir compte de sa solidité financière et de son intérêt à visiter le terrain sur lequel les travaux seront réalisés. Un vrai professionnel est irréprochable sur ces points.

Par ailleurs, quel que soit le type de professionnel que vous aurez choisi, signez avec lui un contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Le présent contrat vous assure garantie de bonne fin de travaux. Déjà, il vous protège et ensuite, il comporte une notice descriptive qui n’est que la traduction écrite du plan de la maison. On y retrouve tous les détails possibles allant du type de chauffage au type de fondation en passant par le type d’équipements. Mieux, chaque ligne du contrat est chiffrée, ce qui garantit à toutes les parties une satisfaction à la fin des travaux. La garantie de livraison que le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) inclut vient vous protéger en cas de déconvenues, car l’assureur prend en charge la reprise du chantier par un autre entrepreneur en cas de défaillance de celui qui l’a commencé.

Les travaux ont-ils déjà démarré ?

Vous avez peut-être fait le choix d’un professionnel qui s’occupe de tout, mais ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas montrer votre attachement à ce qui se fait. Il n’est pas question de se rendre régulièrement sur le chantier ; vous n’en avez surement pas le temps. Il ne s’agit pas non plus de surveiller les ouvriers. Il est juste question ici de ne pas négliger les réunions de chantier. Au moins, de façon mensuelle, assistez aux réunions de chantier que le maitre d’œuvre organise avec les différents intervenants sur le chantier.

Arrivé au présent rendez-vous, il est conseillé d’exiger de vos différents responsables de chantiers la tenue du planning et le respect du contrat et des plans. En effet, vous pourrez de cette manière obtenir d’eux le maximum de sérieux, détecter rapidement une dérive dans les plans et la corriger à temps, si cela est possible.

Si vous estimez que votre chantier traine trop à être réalisé, nous vous donnons un conseil : relisez votre contrat. Si vous avez vraiment signé un CCMI, vous y verrez mentionnée la date de la remise des clés en fonction de la date d’ouverture du chantier. Si au passage vous remarquez que votre chantier est anormalement désert, mettez votre constructeur en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception de reprendre l’ouvrage. Rassurez-vous, ce n’est pas une solution drastique. Votre satisfaction dépend de la bonne marche des activités sur le chantier et de la livraison à bonne date.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer