Science

Quelle est la composition d’un kit de cigarette éléctronique ?

Depuis l’apparition en 2004 de la première cigarette électronique, adieu l’époque où le tabac est perçu comme un danger et où le fumeur est vu comme un toxico. Bienvenue au XXIe siècle avec la cigarette électronique ! Cette nouvelle trouvaille technologique rompt radicalement avec notre conception traditionnelle de la cigarette. Le kit de cigarette électronique doit sa renommée au fait qu’il n’implique pas de combustion de tabac, ce qui en fait une parfaite alternative au tabagisme. Cet article vous propose un éclairage sur la composition du kit de cigarette électronique.

Le kit de cigarette électronique, de quoi s’agit-il vraiment ?

Le kit de cigarette électronique, connu aussi sous l’appellation de e-cigarette ou vapoteuse, est un dispositif électronique ou électromécanique qui produit une fumée « artificielle » assez proche en apparence à celle du tabac. Mais, cette fumée, contrairement à celle d’une cigarette traditionnelle, est peu ou quasiment pas cancérigène ou toxique, ce qui la rapproche beaucoup plus de la vapeur ; d’où le nom de « vapoteur » beaucoup plus préféré par ses utilisateurs. On parlera donc de « vapoteur » plutôt que de fumeur pour désigner un utilisateur de cigarette électronique. Les études ont révélé que le vapoteur est beaucoup moins exposé aux particules nocives que le fumeur avec des chiffres allant jusqu’à 99 % de nocivité de moins. On peut citer notamment une étude réalisée par le « Boston University school of health » et publiée dans le journal officiel public health en 2010-2011. Cela avait donnée des résultats très remarquables. Cette étude place la cigarette électronique bien à avance sur la cigarette classique du point de vue de l’efficacité contre l’envie de fumer et les autres formes d’auto-administration de la nicotine. La cigarette électronique constitue donc une solution idéale pour le sevrage tabagique. Mais, pour mieux connaître le fonctionnement de ce bijou électronique, il nous faut examiner de plus près sa composition.

Composition du kit de cigarette électronique

Le kit de cigarette électronique n’a pas une composition unique ou uniforme. Celle-ci dépend le plus souvent du fabricant et évolue aussi avec le temps. Toutefois, il faut retenir deux combinaisons plus courantes qui se retrouvent le plus souvent sur le marché :
  • Une première combinaison avec un clearomiseur, une bactérie et l’embout buccal ;
  • Une deuxième avec cette fois-ci un atomiseur, une cartouche, une bactérie et l’embout buccal.

Un clearomiseur et un atomiseur : quelle différence ?

Le clearomiseur et l’atomiseur sont tous deux des éléments constitutifs d’une cigarette électronique. L’atomiseur est l’élément de la cigarette qui produit la vapeur. Il est constitué d’une résistance qui lui permet de chauffer l’e-liquide afin de générer la vapeur. Il est constitué d’une mèche pour la plupart du temps en coton ou en silice entouré d’un fil résistif. La mèche s’inhibe du e-liquide qu’elle va stocker et drainer par effet capillaire vers la résistance en vue de la combustion. L’atomiseur est accompagné d’un réservoir pour contenir le liquide.

Le clearomiseur quant à lui est constitué, en plus d’un atomiseur standard, d’un réservoir, mais aussi d’une bactérie ; le tout en une seule pièce. C’est donc un type beaucoup plus complet d’atomiseur. De plus, le climatiseur possède l’avantage d’être détachable, ce qui favorise son entretien. De même, il est possible de changer l’une des parties sans être obligé de remplacer l’ensemble. Vous avez donc la possibilité de remplacer la bactérie seule, ce qui est souvent le cas, car cette dernière s’use avec le temps.

La bactérie, le moteur de la cigarette

La bactérie ou l’accumulateur est un élément clé du kit de cigarette électronique. C’est le moteur du dispositif, car c’est lui qui fournit l’énergie nécessaire au chauffage de la résistance du clearomiseur. La bactérie est équipée d’un module de protection qui lui permet aussi de réguler la tension et d’un interrupteur pour l’actionner. On retrouve beaucoup plus aujourd’hui sur le marché des modèles démontables auxquels on donne le nom de « mod ». Les mods sont en réalité des dispositifs beaucoup plus complexes que de simples accumulateurs. Ils intègrent plusieurs autres fonctionnalités telles que le voltage variable et autres. Certains modèles disposent même d’écran couleur tactile qui donne droit à un menu. Ce menu permettant d’accéder à des réglages comme le marché voltage, le contrôle de température et d’autres réglages système. Les batteries sont conçues généralement aujourd’hui avec la technologie lithium-ion. Il faut mentionner que les bactéries sont rechargées par câble USB et qu’elles ont des capacités de charge allant de 650 mAh à plus de 2200 mAh.

L’e-liquide, l’essence de la cigarette électronique

L’e-liquide dont vous trouverez ici la composition avec plus de détails est un élément capital dans la fabrication de la cigarette électronique, car de son choix dépendra la qualité de la vapeur inhalée par le vapoteur. C’est d’ailleurs pour cela que la réglementation française en la matière reste très stricte. Tous les e-liquides font l’objet de vérification rigoureuse au laboratoire afin de justifier de leur faible taux de nocivité. Le e-liquide est composé d’un mélange de :
  • Glycérol auquel est ajouté quelques fois de l’éthanol ou d’eau dans une proportion n’excédant pas les 5 % ;
  • D’arôme alimentaire. Il existe plusieurs arômes au choix. Vous pouvez donc opter par exemple pour l’ananas, la fraise ou la menthe. ;
  • La nicotine dans des proportions qui varient de 0 à 2 % comme le recommande l’Union européenne.

Le réservoir

Destiné à contenir l’e-liquide, le réservoir est souvent de forme cylindrique. Il peut être en verre (pyrex), en plastique (PET) ou en métal et ressemble beaucoup plus à une cartouche à usage unique pouvant être remplie soit par le haut, soit par le bas.

Le câble micro USB

Le câble USB est un autre élément du kit. Il est destiné à recharger la batterie de la cigarette électronique. C’est un câble micro USB miniature qui vous aide à recharger votre e-cigarette sur l’un des ports USB de votre ordinateur ou sur le secteur grâce à un adaptateur. Même s’il a l’apparence banale, le câble est capital. En effet, à l’heure actuelle, il n’existe pas de batterie pouvant résister indéfiniment à une décharge. Il est donc capital de disposer de son câble à porter de main. Que ce soit pour le boulot ou une sortie entre amis, n’oubliez surtout pas d’emporter votre câble. De plus, il est nécessaire pour la mise à jour du logiciel de votre e-cigarette.

Maintenant que nous connaissons les différents éléments constitutifs de notre kit de cigarette électronique, découvrons comment marche le dispositif.

Fonctionnement de la cigarette électronique

L’e-cigarette a un fonctionnement assez simple. Le dispositif est enclenché par l’utilisateur soit par pression sur l’interrupteur, soit par aspiration au niveau de l’embout buccal. Le courant peut alors circuler, et il s’en suit un réchauffement de la résistance de l’atomiseur par effet Joule. Cette chaleur est transmise à l’e-liquide qui se chauffe à son tour et se transforme en vapeur. Le vapoteur peut alors l’aspirer par l’embout buccal. Cette vidéo Youtube qui explique pour les débutants le fonctionnement avec plus de détails vous intéressera surement.

Lancez-vous

Si vous êtes un débutant de la vape, n’ayez donc aucune crainte. Vous savez désormais tout sur la composition d’un kit e cigarette ; n’hésitez donc pas à vous en procurer dès à présent. Rendez-vous sur une boutique en ligne. Vous trouverez toute une gamme de Kits sur le marché.

Montre plus

Erwan

Un vrai Breton ! J'habite Brest et je suis issu d'une famille très attachée à la Bretagne. Avec mon frère, nous avons décidé de lancer ce site d'actualité mettant en avant notre belle région !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close