Personnalités pontécruciennes

 

Il ne nous est pas possible d'évoquer tous les personnages " célèbres " de la région . Nous nous contenterons de ceux qui ont vécu à PONT-CROIX.

Les écrivains : une page entière leur est consacrée

 - Louis François Tréhot de Clermont : né à Paris en 1728, procureur de Madame de Forcalquier, époux de Marguerite Rohou. Il arrive à Pont-Croix en 1762 comme intendant des biens du Marquisat. Propriétaire du couvent des Ursulines après la Révolution, il le donne à son fils et ses deux filles qui le vendront au diocèse pour en faire le petit séminaire. Il habitait Venelle Noire et acquit la Maison Noble au profit de son fils Amant. Il fut premier maire de PONT-CROIX de 1790 à 1792. Il meurt le 30.08.1804. 

- Amant Louis dit "Mantic" Tréhot de Clermont Né le 05.08.1762. Il fut l'époux d'une des filles de Chrétien Le Bris- Durest notaire à PONT-CROIX. Avocat à la Cour, il a été député de Quimper aux Etats de Bretagne en 1789, membre du Directoire du Finistère. Il fut également signataire du serment du Jeu de Paume en 1789. Grâce à lui Pont-Croix devient Chef-lieu de district ! Il fut ensuite procureur à Chateaulin sous l'empire, adjoint au maire de PONT-CROIX sous la Restauration. Il meurt à PONT-CROIX en août 1823.

 

 
-
Olivier Jean Morvan : né à PONT-CROIX le 15.05.1754. Il a été avocat au barreau de Quimper. Il fut poète et époux d'une demoiselle Danguy Des Deserts, de Quimper. Il fut lauréat de l'Académie Française en 1787 ("Ode sur le jeu": ode au Prince de Brunswick). Il a été membre du Directoire où il s'opposera à Robespierre. Il sera guillotiné à Brest le 22.05.1794. Auteur de poèmes et de chansons en " idiome celtique " dont hélas, on ne trouve plus la moindre trace. 

- Gabriel Gigaud : médecin maire de PONT-CROIX de 1841 à 1847. Il fut l'époux d'Elisabeth d'Esclabissac (tombe au cimetière de PONT-CROIX). 

- Paul Charles Gigaud : dit de St Martin de la Plagne . Né à PONT-CROIX le 03.08.1808. Il fut chirurgien de la marine. Il dirigera de nombreuses publications de caractère politique à Lorient et à Brest. 

- Alain Gouzien : fils d'un charpentier de Kéridreuff, il fit ses études au collège à Quimper. Il a un goût prononcé pour la poésie, la littérature et la musique. Il édite en 1814 un " essai de traduction en langue celtique " comprenant de nombreuses poésies et chansons. Il crée en 1829 un établissement d'instructions secondaires à Brest. Il enseignera à Joinville. Il publie une grammaire française (à la bibliothèque nationale). Il mourra à Brest en 1870. 

- Armand Gouzien 1839-1892 : un des trois fils d'Alain. C'est un journaliste et musicien de talent. Ami du photographe Nadar, de Victor Hugo, et de Gérard de Nerval. Auteur de nombreux airs à succès dont la " légende de ST Nicolas " : " ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner au champs ..." Il dirigera avec Villiers de l'Isle-Adam la "Revue des Lettres et des Arts" Il meurt en 1892 à Hauteville House à Guernesey chez Victor Hugo. 

- Corentin Kersual : aviateur, il disparait avec l'hydravion géant " Lionel de Marmier " en 1948 en cours d'essai. 

- François Cornou 1873-1930: Il fut Chanoine, journaliste et écrivain. Né à Pont-Croix, il fait ses études au "Collège St Vincent" où il enseignera par la suite. Mais ce qui le passionne, c'est l'écriture. Il recevra un prix pour un mémoire sur les syndicats maritimes. Il écrira un livre sur l'évacuation de l'école des soeurs de Pont-Croix, des pièces de théâtre, des articles, un livre sur Elie Fréron, la bête noire de Voltaire, livre qui sera couronné par l'Académie Française.

- Jeanne Nabert 1883-1969 : fille du célèbre Docteur Néis dont une des rues de PONT-CROIX porte le nom. Ses premières oeuvres seront des poèmes : "Humble moisson", "Silences brisés" qu'elle signera Sijenna. Elle fait scandale dans les années 30 avec son livre "Le cavalier de la mer", prix du premier roman en 1931. Mais le récit très proche de la réalité, n'a pas beaucoup plu à ceux qui se sont reconnus dans les personnages... Elle écrira de nombreux romans : L'îlienne, Les termagies, Nouveaux contes du bout du monde, Judith en Bretagne... Elle meurt en 1969 (elle repose au cimetière de PONT-CROIX).

- Lionel Floch 1895-1972 : Il est nommé receveur de l'Enregistrement à Pont-Croix en 1923. Sa passion sera la peinture. Les paysages magnifiques du Cap vont l'inspiré. Mais il peindra surtout les gens et leurs difficiles conditions de vie dans les années 30. Il fréquentera Max Jacob, Jean Moulin alors sous-préfet de Chateaulin et graveur à ses heures, le docteur Tuset...

 

- Roger Gargadennec 1924 - 2005 : Résistant, écrivain, historien et militant défenseur du breton.
Né à Pont-Croix, le 21 novembre 1924, Roger Gargadennec eut le breton comme langue maternelle et apprit le français à l'école. Adolescent, il prit part à la Résistance, apportant son aide active au mouvement Libération-Nord en 1943-1944, puis s'engagea dans l'aéronavale pour participer à la guerre jusqu'à la victoire finale. Il fut alors envoyé en Angleterre suivre les cours de pilotage de la R.A.F. En 1948, il entra à la compagnie nationale Air France où il allait effectuer toute sa carrière comme rédacteur-concepteur de publicité aux services centraux à Paris, avant de revenir en Bretagne à l'heure de la retraite.

Collecteur passionné, Roger Gargadennec ne cessa tout au long de sa vie de s'intéresser au breton populaire, aux traditions ainsi qu'aux contes et légendes de son pays natal. Dans les bureaux de la compagnie Air France, il fit la connaissance de Yann Kerlann, ami et successeur de Yann Sohier, fondateur du mouvement Ar Falz, et il devint à ses côtés un membre actif du foyer culturel de langue bretonne Ker Vreiz à Paris. Profitant des facilités de voyager que lui donnait son travail, il passa une grande partie de ses congés à parcourir le monde, apprenant plusieurs langues étrangères, il lisait et explorait les grandes bibliothèques de nombreux pays, pour y retrouver la trace de la Bretagne et des Bretons. C'est lui ainsi qui révéla l'existence d'un dictionnaire de breton dans une grande bibliothèque de Léningrad (Saint-Petersbourg), dictionnaire qui avait été commandé par la Grande Catherine. Roger Gargadennec fit paraître en 1964 une monographie sur Pont-Croix, puis, en 1973, un recueil de contes traduits du breton : Contes du Cap-Sizun, réédité en 1978, chez l'éditeur parisien Maisonneuve et Larose. Il donna au fil des ans de très nombreux articles à des journaux et revues, tant de langue française, comme Les Cahiers de l'Iroise, le bulletin de la Société Archéologique du Finistère, l'hebdomadaire La Bretagne à Paris et bien d'autres, qu'en langue bretonne, comme la revue littéraire Al Liamm. On lui doit aussi des pièces de théâtre en langue bretonne, dont Ar Bleiz (Le Loup).

Roger Gardennec est décédé à Pont-Croix le samedi 20 août dernier. Roger Gargadennec avait participé à la commission Toponymie à l'époque de l'encyclopédie de Bretagne et avait été filmé par Loeiz Le Bec dans le cadre du pôle vidéo de la Maison de l'Histoire de Bretagne.

 

 

 

Liste des maires de Pont-Croix

1790-1792 : TREHOT DE CLERMONT Amand-Louis, 1er maire de Pont-Croix
1800-1801 : CUDENNEC Pierre :
Consulat et Empire
1801-1802 : LE FAUCHEUR Guillaume
1802-1804 : KERISIT Yves
1804-1815 : GUEGUEN Jacques
1815-1817 : LE BRIS DUREST Charles ( aîné ) :
Restauration
1817-1823 : LE BRIS DUREST Charles ( fils )
1823-1827 : Manière Guillaume
1827-1829 : DUTTOULBEC Félix
1829-1830 : DANIELOU Jean
1830-1837 : HIGNARD Charles :
Louis Philippe
1838-1841 : DANIELOU Jean
1841-1847 : GIGAUD Gabriel
1847-1848 : CRIOU André
1848-1875 : HIGNARD Charles :
IIè république et IIè empire
1875-1878 : LE BRIS DUREST Armand :
IIIè république
1878-1895 : ALAVOINE Adolphe
1895-1934 : KERSAUDY Arsène
1934-1937 : BAUDOUX Maurice
1937-1941 : PERVES Jean-Alain
1941-1944 : GARGADENNEC Guillaume
1944-1945 : AUDREN Guillaume
1945-1959 : DIVANAC'H Jean :
IVè république
1959 - : BRUSQ Jean :
Vè république