Les rues pavées

La rue des Courtils avec sa tour de garde
(vestiges des fortifications)

 

De la place de l'église, le chemin des courtils permet de gagner le quartier de Pennach'an et ses moulins en passant par la petite Rue Chère.
La ville n'avait pas de remparts, il y avait le chateau tout en haut et ces deux Rues Chères qui dégringolaient vers la rivière et les moulins.

L'origine du nom "Rue Chère"

Plusieurs explications :

SOIT - ce nom viendrait de l'ancien français "CHOYER" qui voulait dire CHOIR : les rues qui choient vers la rivière.
OU - les redevances en argent payées sur les marches de la croix de Notre Dame de Roscudon, près de laquelle était placée une chaise ou "CHAIRE". Les receveurs des seigneuries convoquaient leurs creanciers à cet endroit. C'était là qu'ils payaient leurs impôts. C'était donc une rue qui leur revenait CHERE!
OU ENCORE - le château était construit sur un glacis (gros rocher lisse). Le nom de Rue Chère viendrait du mot "glacis" en breton.

Peut-être existe-t-il encore d'autres définitions...?


Petite rue Chère
remonte vers la ville

Petite rue Chère
descend vers le Goyen

Grande rue Chère
remonte vers la ville

Grande rue Chère
descend vers le Goyen


Suite