Scènes de pêche au début du siècle

Etat de 1990

   
   

Petit à petit, le moulin, passant de propriétaire en propriétaire, se dégrade. Une toiture de fibrociment à deux pans remplace le chaume : elle ne résistera pas à l'ouragan de 1987.

En 1990, la commune de Bréhat achète le site du moulin du Birlot (bâtiment, digue et étang) : le moulin est sauvé !

   
   
    Le moulin à marée du Birlot a été construit entre 1633 et 1638. Pendant tout l'ancien régime, il est la propriété du duc de Penthièvre, seigneur de l'île de Bréhat. Ce moulin est un moulin banal, c'est-à-dire que tous les habitants d'un territoire (ou banlieue) sont obligés d'aller moudre leur grain à ce moulin.
 
Acte de 1638 : "le moulin de mer constuit de nouveaux en la ditte isle par ledit de Tanouarn
    En 1744, de grosses réparations sont faites au moulin à mer : la maçonnerie doit être reprise ainsi que la toiture, la digue et la chaussée. C'est d'ailleurs cette date qui figure sur la pierre de la porte de la façade. Après cette remise en état complète, le moulin n'a pas subit de gros travaux jusqu'au début de ce siècle. Il va continuer à moudre le grain pour produire la farine des Bréhatins. Mais vers 1920, un boulanger vient s'installer sur l'île et importe sa farine du continent, farine probablement plus blanche que celle produite par le moulin à mer. Les Bréhatins prennent goût au pain blanc et ce moulin qui n'est plus rentable, arrête de tourner.
   
Cachet de Bretagne
Cachets figurants sur l'acte de 1638 : celui de Bretagne et celui du duc de Penthièvre, César de Vendôme (fils adultérin d' Henri IV). Cachet de César de Vendôme