InternationalPlanètesSociété

L’eau du robinet est-elle vraiment potable ?

L’eau est source de vie. Mais elle peut aussi être le vecteur de diverses maladies lorsqu’elle n’est pas de bonne qualité. De là, on est alors en droit de se demander si notre eau de robinet en France est vraiment potable et digne de confiance. Ainsi donc, même si la réponse positive des agences de l’eau à cette interrogation légitime semble commerciale, il faut dire que l’eau de robinet en France est réellement potable. Cet article a pour vocation de se pencher un peu plus sérieusement sur la question en analysant la qualité de cette eau.

L’eau potable : Quelle définition ?

L’eau aussi claire et transparente qu’elle puisse paraitre peut très bien être souillée. Ainsi donc, on dit qu’une eau est potable lorsqu’elle peut être bue par l’homme sans représenter un danger pour ce dernier. C’est une eau débarrassée des impuretés qui la souillent et qui la rendent impropre à la consommation. Ces impuretés peuvent être des déchets naturels, humains ou industriels. Notons qu’il existe une large différence entre une eau potable et une eau pure au sens chimique. L’eau pure au sens chimique également appelée eau distillée est une eau débarrassée de toute matière organique. Mais, ce n’est pas de ce type d’eau que l’homme a besoin. Il a plutôt besoin d’une eau chargée en ion et en cation ainsi que des sels minéraux. Selon Cieau, l’eau du robinet est une eau potable par excellence qui joue parfaitement ce rôle et la raison est toute simple. Avant de parvenir à votre robinet, elle a déjà traversé plusieurs étapes de traitement et il est tout à fait normal que vous vous y intéressiez. Quand tu bois l’eau, pense à la source, dit-on.

L’eau de robinet : quel traitement subit-elle ?

L’eau est l’élément le plus abondant sur terre. Elle occupe plus de 70 % de la surface du globe. Les mers en constituent des réserves importantes. Mais celle que nous avons dans nos maisons au robinet provient surtout des nappes phréatiques, des fleuves ou des rivières et son traitement varie en fonction de sa source. En France, le traitement de l’eau est assuré par les stations de pompage et de traitement de l’eau. Les étapes suivantes sont celles suivies en général.

  • Le pompage

La production de l’eau du robinet commence par le pompage de l’eau brute à la source vers le lieu de production. Il faut reconnaître que la qualité de l’eau dépend beaucoup de sa source. Pour les nappes, le pompage se fait de façon naturelle en exploitant la gravité.

  • Le décantage

Une fois pompée, l’eau séjourne dans un décanteur le temps que les déchets les plus lourds qu’elle transporte se déposent en profondeur. On y ajoute souvent du chlorure de fer ou de l’aluminium pour accélérer les dépôts. Ces éléments agissent un peu comme des aimants à déchet. Ils font donc collecter les déchets qui formeront des agglomérations que l’on pourra facilement extraire. On prélève alors ce qu’on peut appeler l’eau pure primaire du décanteur. En effet, l’eau obtenue est débarrassée des plus gros déchets les plus visibles, mais elle demeure sale, car regorge encore des particules nocives non visibles à l’œil.

  • Le filtrage au sable

L’eau passe ensuite par un filtre de sable. En effet, après son passage par le décanteur, certains parasites et particules y sont restés. C’est son passage par le filtre de sable qui la débarrassera complètement des déchets les plus visibles. Mais pour les bactéries et virus, il faut passer à un procédé plus approprié : la désinfection.

  • La désinfection

Notons que c’est ici que commence réellement le traitement chimique de l’eau. C’est pour cela que l’eau pompée des nappes, eau plus ou moins propre passe directement à cette étape. Ici, on rajoute du chlore où de l’ozone. Ces derniers, très oxydants vont s’attaquer aux parasites et virus afin de les déposséder de leur pouvoir nocif.

  • Le filtrage au charbon et le stockage

L’eau est filtrée une dernière fois. Mais cette fois-ci, on utilise le charbon actif en grain qui a un pouvoir de filtration plus grand que celui du sable. On rajoute une dernière fois un peu de chlore sous forme d’eau de javel. Ce rajout de chlore vise à garantir la qualité de l’eau livrée au consommateur chez lui. L’eau est enfin stockée dans des châteaux en hauteur d’où elle partira pour les ménages.

Pourquoi faire confiance à l’eau de robinet ?

Vu tout le parcours de l’eau et son traitement par divers produits chimiques, il est évident qu’elle jouira d’une clarté certaine et d’un risque quasi nul de contenir des parasites ou des virus. Cependant, il peut arriver de se demander si les produits chimiques utilisés ne sont pas nocifs pour l’homme ou si l’eau ne s’expose pas à des impuretés lors du transport.

Que dire des produits chimiques ?

  • Le chlore

Le chlore est un élément naturel que l’on retrouve dans l’eau. Il est très important, sinon très indispensable au processus de traitement de l’eau. Omis son odeur qui peut parfois être désagréable, il n’est pas du tout nocif pour l’organisme. Toutefois, la norme française fixe son plafond en teneur libre résiduel à 0,1 mg/L.

  • L’aluminium

L’aluminium est l’un des coagulants utilisés dans le processus de traitement de l’eau brute, notamment à l’étape de décantage. Suite aux rumeurs sur une probable relation entre la teneur en aluminium de l’eau et la maladie d’Alzheimer, le ministère de la Santé a commandité une étude. Les résultats de cette étude ont révélé un très faible risque lié aux maladies. De plus l’aluminium est nécessaire à l’alimentation humaine.

Que dire alors des canalisations ?

Beaucoup s’inquiètent aussi sur les effets des canalisations sur la qualité de l’eau, que ce soit au cours du pompage ou au niveau du transport vers les ménages. Mais rassurez-vous, car, les précautions sont prises pour qu’au robinet, vous obteniez une eau toujours pure. C’est d’ailleurs le rôle de l’eau de javel ajoutée à la fin du traitement. On dose le chlore de façon à ce que ce dernier continue de débarrasser l’eau des impuretés tout au long du transport.

Quelques précautions à prendre avant de boire l’eau du robinet

L’eau à sa prise au robinet du consommateur a souvent une odeur chlorée. Cette odeur est due à l’eau de javel rajoutée pour assurer sa propreté lors de son acheminement vers les ménages. Mais le chlore est très volatile à l’air libre. Ainsi donc, il est conseillé de laisser l’eau du robinet quelques instants voire quelques minutes avant la prise. Cela lui permettra de se débarrasser du chlore. Vous pouvez aussi y ajouter quelques gouttes de citron ou de sirop de fruit. Dans la même optique, il est recommandé de laisser couler l’eau qui a passé trop de temps dans les tuyaux (notamment les matins au réveil) et ne se servir qu’après. Toutefois, il faut rappeler qu’à la production, toutes les précautions sont prises pour que la quantité de chlore respecte les normes et recommandations de l’OMS.

À qui s’adresser en cas de doute sur la qualité de l’eau ?

Voilà un peu tout le traitement que subit l’eau avant de vous parvenir potable au robinet. Si toutefois vous avez encore quelques doutes ou préoccupations, le premier réflexe consiste à s’adresser aux services compétents. En France, c’est le ministère des solidarités et de la santé à travers la Direction générale de la Santé qui en est à la charge. Il faut signaler qu’avant sa mise en consommation, l’eau du robinet subit des contrôles stricts par des laboratoires agréés. C’est dire que l’eau de robinet est de très bonne qualité et peut donc être bue sans crainte aucune.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close