Kendalc’h Keltiek Etrevroadel

Congrès Celtique International

International Celtic Congress

Gouel "BRO GOZH VA ZADOU

Lesneven 29 a viz Mae 2004

100ème anniversaire de l'Hymne National Breton

BRO GOZH VA ZADOÙ

Ya, kant vloaz 'zo bremañ edo deuet e Lesneven « Bro Gozh Va Zadoù » da vezañ meulgan Breizh hag ar Vreizhiz. Setu evel just edo ret da gêr Lesneven aozañ ar gouel mañ evit delc'her soñj ha reiñ enor d'ar « Bro Gozh ». Klask a reomp hiziv sevel un Europa nevez, un Europa a beoc'h. Er miz mañ eo bet kresket Europa gant dek bro nevez, kalz diouto bihanoc'h eget Breizh pe Gembre. D'an div vro kelt mañ da gemer o flas en Europa da zont. Rak gwir eo ma oa 1 332 000 den o koazeal brezhoneg kant vloaz'zo, n'eus war dro 300 000 nemetken a c'hell ober kement hiziv. Dre gouel ar « Bro Gozh » kanet gant Breizhiz ha Kembreiz, deomp ni holl bremañ da reiñ kalon ha fiziañs e Breizh evit an amzer da zont. « Ni Breizhiz karomp hon gwir vro » : ya, da yezh hon tadoù kozh ni 'zalho mat atav ! Ar brezhoneg eo buhez Breizh.

Yann JESTIN
Eilmaer Lesneven

Le Bro Gozh va Zadoù (Vieux Pays de mes Pères) appartient à tous les Bretons.

Adopté Il y a 100 ans à Lesneven, ce chant est l'expression de notre Identité et de notre fierté : son rythme lent et sa majestueuse ampleur la démarquent distinctivement des hymnes guerriers et sanguinaires parfois adoptés, au fil des siècles, par les Etats,

Dans son souffle profond, Il traduit bien les valeurs cardinales reconnues à ce peuple qui est le nôtre : le respect, la retenue, le courage.

Il Incarne avant tout le sentiment d'appartenance qui réunit et soude la communauté bretonne, de Ouessant à Saint Malo et de Paimpol à Guérande,

Un symbole si puissant et si pacifique tout à la fois, expression, en outre, de la fraternité interceltique, chacun doit se donner l'ambition de le diffuser, de le généraliser à l'échelle de la Bretagne toute entière : pas une rencontre sportive Internationale, pas une réception par une collectivité de délégations extérieures ou de scolaires venus en échange ou en jumelage ne devrait dorénavant l'omettre,

Assignons donc au Bro Gozh va Zadoù ce rôle qui semble lui être tout destiné : réunir les coeurs et les esprits des Bretons, en amitié profonde avec leurs amis du monde entier.


Bernard GESTIN
Directeur ICBretagne

 
distro - retour